Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 21:19

Michaka-ciseaux.gif Fayard, août 2012

 

C'est la confrontation entre un écrivain et son éditeur. Ce sont les ciseaux de l'éditeur qui propulsent son poulain au firmament des lettres américaines où il est loué pour son "minimalisme". Succés usurpé?

C'est le choix de l'écrivain: accepter que son travail soit entièrement retravaillé, remanié pour être publié ou refuser et demeurer inconnu. Dilemme insoluble.

C'est le douloureux processus d'écriture.

C'est aussi l'écrivain et sa femme, leur amour immense mais destructeur, c'est l'alcoolisme.

C'est aussi un nouvel amour, une nouvelle vie.

Même si Stéphane Michalak n'utilise que des prénoms, il parait que c'est bien l'histoire de Raymond Carver, de sa première femme Maryann et de son éditeur Gordon Lish et c'est formidable!

 


Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 10:32

Duteurtre. A nous deux, Paris Fayard, août 2012

 

 

C'est l'histoire d'un jeune provincial qui "monte" à Paris et, qui oublie ses études et se perd dans les nuits des années 80.

Un style extrêmement agréable à lire, léger et sensible, légèrement cynique, excellente peinture d'une époque, une histoire bien menée, un retour vers les années 80 intéressant. Mais comment se fait-il que je ressente une impression de déjà-vu-lu-entendu?

J'ai observé ce jeune Jérôme, apprenti musicien, faux étudiant, comme un laborantin observe son rat exécuter très exactement ce pour quoi il était programmé. Avec la même satisfaction ...et le même désintérêt.


Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 23:43

Grand Prix du roman de l’Académie française 2012

Sélections

 

Lauréat

 

J’ai lu

1

2


Partages, de Gwenaëlle Aubry (Mercure de France)

ü

 

 

 

La Vérité sur l’affaire Harry Québert, de Joël Dicker
(De Fallois/L'âge d'homme)

ü

 link

             ü

  

Rue des voleurs, de Mathias Enard (Actes Sud)

 

 

 

  

Le Sermon sur la chute de Rome, de Jérôme Ferrari (Actes Sud)

ü

 

 

               

Mother, de Luc Lang (Stock)



 

 

 

 

Ethno-roman, de Tobie Nathan (Grasset)

 

 

 

 

Le Bonheur des Belges, de Patrick Roegiers (Grasset)

 

 

 

 

 

Trois livres de cette liste n’ont été remarqués par aucun autre jury: Gwenaëlle Aubry, prix Femina en 2009, Luc Lang et Tobie Nathan et tous 3 ne font pas partie de la deuxième sélection.

Parmi les sept candidats, Joël Dicker et Jérôme Ferrari sont également en lice pour les Goncourt, Femina et Interallié. 
Mathias Enard figure également sur la liste du Goncourt et Patrick Roegiers sur celle du Médicis.

Joël Dicker gagne le prix par 16 voix contre 6 à Gwenaelle Aubry et 1 à Jérôme Ferrari.

C'est le deuxième roman de ce jeune auteur suisse de 27 ans, déjà vendu à 20 000 exemplaires. Son premier roman, Les derniers jours de nos pères, a été publié en janvier 2012 chez le même éditeur.



Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:33

Grannec-deesse.jpg Août 2012


Où l'on quitte la Vienne des années 30 pour le Princeton d'après-guerre dans les pas de Kurt Gödel, brillantissime mathématicien, souffrant de désordres psychologiques.

Où l'on rencontre Einstein et l'on discute recherche, mathématiques, philosophie. 

Où les toiles de fond politiques ( nazisme, maccarthysme) influent sur les chercheurs.

Où la veuve parle d'amour aussi et du mariage improbable d'une danseuse de music-hall avec un logicien de bonne famille!

Malgré quelques longueurs, c'est un roman brillant, passionnant, tout à fait étonnant. Les mathématiques semblent même à la portée du profane!

Et quel beau titre!

 


Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 17:52

Image-3-copie-4.png

 

 

 Pierre Assouline, Une question d'orgueil, Gallimard

Thierry Beinstingel, Ils désertent, Fayard

Joël Dicker, La vérité sur l’affaire Harry Quebert, Bernard de Fallois  link

Nicolas d’Estienne d’Orves, Les fidélités successives, Albin Michel

Lancelot Hamelin, Le couvre‐feu d’octobre, L’Arpenteur

Claudie Hunzinger, La survivance, Grasset

Serge Joncour, L’Amour sans le faire, Flammarion

Tierno Monénembo, Le terroriste noir, Le Seuil

Jean‐Noël Pancrazi, La montagne, Gallimard

Nathalie Rheims, Laisser les cendres s’envoler, Léo Scheer

 

 Belle sélection!


Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 19:13

gabin.jpgAttila, Août 2012

  

Une petite fille, dans les années 30 à Catane en Sicile, vit librement sa vie de garçon manqué, dans une famille atypique, adule Jean Gabin dont elle ne manque aucun film et calque sa vie sur: "C'est ce que Jean Gabin aurait fait"! Ses déambulations sont détonnantes.

Goliarda Sapienza, auteure de l'Art de la joie, écrit avec verve, espièglerie, un récit autobiographique formidable, énergique, enchanteur.

Superbe photo sur la couverture de l'auteure.

Une pépite!




Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 10:41

C'est la saison des prix littéraires d'automne. Le moment pour moi de faire mon bilan de lecture des livres sélectionnés l'an dernier.

Et de garder en mémoire les titres des quelques livres que j'ai toujours envie de découvrir.

Prix Renaudot 2011

Sélections 1

2

3

lauréat

J ‘ai lu

Limonov, Emmanuel Carrère.(POL)

ü

ü

ü

icon_biggrin.gificon_biggrin.gif

Du temps qu’on existait, Marien Defalvard (Grasset)

 

 

 

 

Kampuchéa, Patrick Deville (Seuil)

 

 

 

 

Un amour de frère, Colette Fellous (Gallimard)

 

 

 

 

Brut, Dalibor Frioux (Seuil)

ü

 

 

 

L’Art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard)

 

ü

ü

 

 

Pas de 1ière sélection

Oublier Modiano, Marie Lebey      (Léo Scheer)      ü                         

                                                                                 

 

 

 

Jayne Mansfield 1967, Simon Libérati (Grasset)

ü

 

 

 

Paris en temps de paix, Gilles Marti-Chauffier (Grasset)

 

 

 

 

Du domaine des murmures, Carole Martinez (Gallimard)

 

 

 

Coup de coeur

Le Système Victoria, Eric Reinhardt (Stock)

ü

ü

 

 

Le Ravissement de Britney Spears, Jean Rolin (POL)

 

 

 

 

Tout, tout de suite, Morgan Sportès.(Fayard)

ü

ü

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gificon_biggrin.gif

Vers la mer, Anne-Sophie Stefanini (Lattès)

 

 

 

 

Assommons les pauvres !, Sumana Sinha (Ed de l’Olivier)

ü

ü

 

 

Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan.(Lattès)

 

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gificon_biggrin.gif


  Beaucoup de livres m'intéressaient dans cette sélection et j'en ai lu peu, qui étaient déjà dans d'autres sélections. Et j'ai aimé, beaucoup!, ces 4 livres!

Je garde cette sélection en mémoire et j'attendrai les sorties en poche des autres romans.

 

Prix Académie française 2011

Sélections 1

2

lauréat

J’ai lu

Rom@, Stéphane Audeguy (Gallimard)

 

 

 

Limonov, Emmanuel Carrère. (POL)

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gif

Laurence Cossé. Les amandes amères (Gallimard)

ü

 

icon_biggrin.gif 

Valentine Goby. Banquises  (Albin Michel)

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gif 

Retour à Killybegs, Sorj Chalandon (Grasset)

ü

ü

 

Dans un avion pour Caracas, Charles Dantzig (Grasset)

 

 

 

Le Corps immense du président Mao, Patrick Grainville (Seuil)

 

 

 

Philippe Lançon. Les îles  (Lattès)

 

 

icon_confused.gif 

Le Système Victoria, Eric Reinhardt (Stock)

 

 

 

Le Ravissement de Britney Spears, Jean Rolin (POL)

ü

 

 

La découverte d'une jeune auteure, Valentine Goby, quel plaisir!

 

Suite au prochain article, demain.

Lire aussi: Prix littéraires 2011: mon bilan de lecture, 1.

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 20:13

Prix Fémina 2011

Sélections 1

2

3

lauréat

J’ai lu

Un certain mois d’avril à Adana, Daniel Arsand (Flammarion)

ü

 

 

 

Des garçons d’avenir, Nathalie Bauer (Philippe Rey)


ü

ü

 

 

Kampuchéa, Patrick Deville (Seuil)

ü

 

 

 

Nestor rend les armes, Clara Dupont-Monod (Sabine Weispieser)

 

 

 

 

Cheyenn, François Emmanuel (Seuil)

ü

 

 

 

Un amour de frère, Colette Fellous (Gallimard)


ü

ü

 

 

Les souvenirs, David Foenkinos (Gallimard)

 

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gif

Pas d'inquiétude, Brigitte Giraud (Stock)

ü

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gif

L’Art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard)

ü

ü

 

 

Jayne Mansfield 1967, Simon Liberati (Grasset)


ü

ü

ü

 

So long, Luise, Céline Minard (Denoël)

 

 

 

 

Des vies d’oiseaux, Véronique Ovaldé (L’Olivier)

 

 

 

icon_sad.gif

Comme une ombre, Michel Schneider (Grasset)



ü

ü

 

 icon_biggrin.gif 

Les Débutants, Anne Serre (Mercure de France)

 

 

 

 

Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan (JC Lattès)

ü

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gificon_biggrin.gif

Dans les autres sélections : étranger et essais

 

 

 

 

Sanctuaire du cœur, Duong Thu Huong (Sabine Wespieser)


ü

ü

 

 icon_biggrin.gif

Freedom, Jonathan Franzen (L’Olivier)

 

 

 

icon_sad.gif

Un été sans les hommes, Siri Hustvedt (Actes Sud)

 

 

 

icon_biggrin.gif

Les revenants, Laura Kasischke (Bourgois)

ü

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gificon_biggrin.gif

Emportée : récit, Paule Du Bouchet (Actes Sud)


 

ü

 

icon_confused.gif

Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson (Gallimard)

 

ü

 

 

 

J'ai lu 10 livres parmi cette sélection, intéressants, variés, différents. Elles ont du goût ces dames du Fémina! Vive les femmes!

 

Pour conclure, dans ces différentes sélections, j'ai lu 18 livres. Certains sont présents dans différentes sélections. Seuls 4 d'entre eux ne m'ont pas plu, 5 se sont laissé lire. Et j'en ai aimé 9 à des degrés différents. Je trouve ce bilan très favorable quand on pense au nombre de livres publiés en automne. 

Résultat, je continuerai à piocher des idées de lecture dans ces sélections des prix d'automne. Je vais donc me plonger dans celles de l'année 2012!


Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 19:24

C'est la saison des prix littéraires d'automne. Le moment pour moi de faire mon bilan de lecture des livres sélectionnés l'an dernier.

Et de garder en mémoire les titres des quelques livres que j'ai toujours envie de découvrir.


Prix Goncourt 2011

Sélections 1

2

3

lauréat

J’ai lu

Rom@, Stéphane Audeguy (Gallimard)

 

 

 

 

Limonov, Emmanuel Carrère.(POL)

 

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gif

Retour à Killybegs, Sorj Chalandon (Grasset)

ü

ü

 

 

Dans un avion pour Caracas, Charles Dantzig (Grasset)

 

 

 

 

Les souvenirs, David Foenkinos.(Gallimard)

ü

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gif

L’Art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard)

ü

ü

ü

 

Jayne Mansfield 1967, Simon Liberati (Grasset)

 

 

 

 

Un sujet français, Ali Magoudi (Albin Michel)

 

 

 

 

Du domaine des murmures. Carole Martinez.(Gallimard)

ü

ü

 

heart.gif

Des vies d’oiseaux, Véronique Ovaldé (Ed de l’Olivier)

ü

 

 

icon_sad.gif 

Le Système Victoria, Eric Reinhardt (Stock)

 

 

 

 

Monsieur le Commandant, Romain Slocombe (Nil)

 

 

 

 

Tout, tout de suite, Morgan Sportès. (Fayard)

ü

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gificon_biggrin.gif

La Belle Amour humaine, Lyonel Trouillot (Actes Sud).

ü

ü

 

icon_biggrin.gif

Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan.(Lattès)

ü

 

 

icon_biggrin.gificon_biggrin.gificon_biggrin.gif


 

7 livres lus dans la sélection du Goncourt et un seul que je n'ai pas aimé! Pas mal!

5 livres que j'ai beaucoup ou énormémént aimés! Pas mal!

Et le livre lauréat que je n'ai pas lu ... et que personne autour de moi n'a lu! Peut-être un ras-le-bol des romans sur la guerre.

Au final, je suis très satisfaite de cette sélection. 

 

Prix Interallié 2011

Sélections 1

2

3

lauréat

J’ai lu

Sugar Puffs, François Cérésa (Fayard)

 

 

 

 

Retour à Killybegs, Sorj Chalandon (Grasset)

ü

 

 

 

Les amandes amères, Laurence Cossé (Gallimard)

ü

ü

 

 icon_biggrin.gif

Les Autos tamponneuses, Stéphane Hoffmann (Albin Michel)

ü

ü

 

icon_lol.gif

L’Art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard)

 

 

 

 

Philippe Lançon. Les îles (Lattès)

 

 

 

icon_confused.gif 

Jayne Mansfield, Simon Libérati (Grasset)

ü

ü

 

 

Tout de suite, Morgan Sportès  (Fayard)

ü

 

ü

heart.gif 

 

4 livres lus, dont un en commun avec le prix Goncourt, coup de coeur pour moi et  lauréat du prix. Si vous n'avez pas lu Tout, tout de suite, faites-le!

 

Suite dans l'article suivant,Prix littéraires 2011: mon bilan de lecture, 2.


Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
2 août 2012 4 02 /08 /août /2012 09:44

P.D.James-La-mort-sinvite-a-Pemberley.pngMai 2012, Fayard

 

Enfin fin de mon feuilleton de l'été: 

      La mort s'invite à Pemberley, P.D. James. 
      et  La mort s'invite à Pemberley, P.D. James. Suite et pas fin!
      et  La mort s'invite à Pemberley, P.D. James. Suite et toujours pas fin!

 

ENFIN! La dernière page est refermée.
Ce livre m'aura tenue en haleine un mois! Et il poursuit d'ores et déjà sa carrière haletante auprès d'une autre blonde écervelée???, autre fan d'Orgueil et préjugés, et autre inconditionnelle de Darcy. La saison 2 de cette fascinante saga estivale change d'adresse et sera à lire chez Sophie!

 

Sophie, j'ai assuré le suspense en juillet, à toi de reprendre avec brio le flambeau aoûtien!

 

Un bon point:
Le livre démarre sur le résumé des circonstances qui ont amené les deux aînées des demoiselles Bennet à réussir de beaux mariages, en dépit de leur condition assez modeste. Un résumé savoureux par les mauvaises langues de Longbourn et Mrs Bennet, mère obsédée par l'impérieuse nécessité de marier ses filles à tout prix. Tous les évènements vus à travers le prisme de la médisance et de la sottise mettent en évidence et avec humour le poids des conventions sociales, et la rigidité sociale de l'Angleterre georgienne. Délectable!

 

Un mauvais point:
Elisabeth et Darcy ronronnent de félicité conjugale! Finies les pointes acerbes de l'une, le mépris hautain de l'autre! Les contes de fées ont raison de s'arrêter à: ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants!


Heureusement, Wickham est fidèle à lui-même et il est accusé du meurtre de son ami Dennys. Sera-t-il condamné? On s'agite à Pemberley pour éviter cette déchéance!

 

A lire uniquement si vous êtes plein de bienveillance envers l'idée même de donner une suite à un célèbre roman d'il y a 200 ans. Ce sera alors un livre d'été (1) agréable; sinon, lisez ou relisez Orgueil et préjugés!


Ne m'appelez plus Elisabeth!

 

 

(1) livre d'été: que l'on peut emmener à la plage, abandonner pour faire des pâtés de sable ou des batailles d'eau, que l'on savoure à la sieste, alangui dans une chaise longue et qui, jamais au grand jamais, ne doit faire fonctionner les méninges!

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article

Présentation

  • : Panoramas
  • Panoramas
  • : Mes lectures. La langue française. Français langue étrangère.
  • Contact

Profil

  • Pichenette
  • Professeur de français langue étrangère.
Coach en orthographe.
Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.
  • Professeur de français langue étrangère. Coach en orthographe. Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.

Vous Cherchez Un Article?

Je Classe Autrement!