Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 10:50

Paula Jacques interviewe Paule Constant sur France Inter, le 23 juillet 2011, dans son émission: Tout compte fait.

Paule Constant "fend l'amande", parle de son enfance, de son oeuvre, du prix Goncourt, de l'humour.
Une heure de conversation très intéressante, entre deux femmes qui se connaissent bien et sont toutes deux jurées au prix Fémina.

link

 

La fille du Gobernator. Paule Constant

Paula Jacques. Kayro Jacobi, juste avant l'oubli.


Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 07:00

 

Timbrés de l'orthographe 1

 

Deuxième édition des "Timbrés de l'orthographe". 

10 000 candidats se sont présentés aux finales régionales et ont planché sur la dictée d'Eric-Emmanuel Schmitt, le parrain de cette édition , qui succède à Delerm.
Les 500 finalistes se rencontreront le 16 juin.

 

 

 

Timbrés de l'orthographe 2 

 

" Quand on m'a proposé d'être le parrain de cet événement, j'ai tout de suite eu envie d'accepter. Le titre lui-même semblait garant d'un certain état d'esprit..."

 

 

 

Timbrés de l'orthographe 4

Timbrés de l'orthographe 6

 

 

Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 11:07

 

 

Ecrivains du sud 2012 1 Ecrivains du sud 2012 2

 

Les journées de Ecrivains du sud permettent de rencontrer pendant 2 jours de nombreux auteurs, qui viennent discuter sur le thème des chemins de la création.

 Le Prix des lecteurs des Ecrivains du Sud 2012 sera remis à cette occasion.

(entrée libre dans la limite des places disponibles)


Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 00:46

blandinelecallet

 

 

Quelques bribes de l’entretien avec Blandine Le Callet aux Ecrivains du sud le 9 décembre 2010.

(retranscrites à partir de notes).

 

 

 

 

Deux impressions fortes à la suite de cet entretien :

Madame Le Callet est brillante, érudite et captivante.

C’est une auteure dont nous entendrons parler.


Cursus universitaire : normalienne, agrégée de lettres classiques, doctorat de philosophie ancienne, maintenant enseignante à l’université Paris 12 Val de Marne, spécialité latiniste.

 

L’antiquité possède une dimension romanesque et met en exergue la nature humaine et ses excès.

J’ai la vocation d’écrire. J’engrange des histoires avec toujours cette idée que cette matière me servira un jour. J’ai toujours écrit, des nouvelles, des romans mais je n’avais jamais cherché à être publiée. Mon mari m’a mise au défi de finir un roman avant mes 40 ans et j’ai réalisé que j’en parlais toujours sans me lancer. (Elle a 41 ans) C’est un palier de finir quelque chose et d’affronter un éditeur.

La nouvelle est un genre que j’apprécie particulièrement sur le plan intellectuel par sa concision. Par opposition, le roman est un genre plus ample et plus ambitieux, plus apte à entremêler le récit d’un personnage et la réflexion d’ordre général sur le devenir d’une société.

J’ai deux modèles : Les liaisons dangereuses de Laclos, et Flaubert pour sa diversité et spécialement Bouvard et Pécuchet.


Concernant La Ballade de Lila K, j’ai voulu maîtriser l’angoisse de l’enfant, du lecteur (devant la monstruosité de l’enfant), du personnage placé dans un monde contraint, et pour finir de nous réalisant que c’est notre monde.

J’ai utilisé 2 aiguilles à tricoter : le sujet et le monde et j’ai tricoté mon récit maille après maille.

Le sujet : comment on se reconstruit après un traumatisme. Je ne voulais pas une peinture sociologique. Une jeune femme raconte son histoire. « je ». Des hommes mystérieux l’ont arrachée à sa maman. Elle a subi de nombreux traumatismes et a perdu la mémoire. Son obsession est de retrouver sa mère, elle mène une véritable enquête policière pour la retrouver. Au fur et à mesure de sa reconstruction, elle déniche des indices pour poursuivre sa quête.

Le monde : se projeter dans un monde futur, avec enquête. La société futuriste est une projection de notre société contemporaine, avec des principes fondamentaux de sécurité, protection, hygiénisme, écologie dont l’ensemble est tout à la fois angoissant et attirant. Les revers en sont une surveillance constante et une abdication des citoyens de leur liberté et de leur libre-arbitre.

J’écris dans la tension d’une recherche de maîtrise, mais malgré cela, j’en ai dit plus que je n’imaginais. Il y a beaucoup d’autobiographie, sûrement des actes manqués.

Par exemple, dans le titre :

 Ballade        Lila         K

Blandine      le            Callet

Ou dans le fait que ses parents n’ont pas pu ou pas voulu se retrouver.

Je laisse une part active au lecteur car tous les personnages gardent des zones d’ombre. La fin, notamment, est totalement ouverte, il reste un ensemble de possibilités, tout est plausible. Le roman exige cet effort de construction, cette once de mystère à combler avec sa propre activité. L’auteur doit laisser des blancs pour que le lecteur s’installe. Pas toujours avec la même intensité…


 

Lire également le résumé:  Blandine Le Callet. La ballade de Lila K.

Prix des lecteurs des Ecrivains du sud 2011

Sélection du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud 2011

Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 12:00

 

 

Simonne et Lisa B.

 

 

 

Au coeur du haut Marais, une nouvelle boutique de créateurs sera inaugurée le vendredi 1 avril à 17H. Une magnifique boutique résolument tournée vers les jeunes créateurs qui présentent là leurs toutes premières collections. Venus du monde entier, ils offrent un choix joyeux, coloré, très varié, et de grande qualité. 

 Simonne et Lisa B.1

 

 

 

 

Issue d'une famille de couturières, la fondatrice rend hommage à son arrière-grand-mère et à sa grand-mère. Sur cette carte, sa grand-mère, âgée de 34 ans, dans son atelier, pendant la guerre.

 

Par ailleurs, elle souhaite vraiment mettre le pied à l'étrier aux jeunes créateurs et les accompagner dans leurs débuts. Elle achète les collections, ce n'est pas un dépôt vente. Elle met ses compétences financières à leur service pour les accompagner si besoin dans leurs business plans ou leurs négociations bancaires. Plus qu'une nouvelle boutique, c'est un concept au service de la jeune création et de l'éthique qui voit le jour.

 

 

 

 

 

 

Simmone et Lisa B.3Simmone et Lisa B.4

Simmone et Lisa B.6Simmone et Lisa B.7Simmone et Lisa B.8Simmone et Lisa B.9Simmone et Lisa B.10Simmone et Lisa B.11

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        


 

 

 



 

 

 

 

 

Simone et Lisa B.      19 rue de Poitou. 75003 Paris.      Tél: +33 (0)1 42 77 13 22      www.simonneetlisab.com 

Ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h, le dimanche de 14h à 19h. 

Métro Filles du calvaire ou Saint Sébastien Froissart. Bus lignes 68 ou 72.   Voir le plan du quartier sur Google Maps

Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 07:00

Les photographes font tout un plat de leurs lentilles et ensuite travaillent au noir!

Soyez gourmands, sortez de l'ombre!

Voici un super site Mayoz.fr pour tout amateur de belles photos!

Pourquoi faut-il y aller?

Parce que:

     - un beau concept, une communauté autour de belles photos, ouverte à tous, animée par les votes des internautes.

     - Des photos d'art en édition limitée, sur un très beau support.

Mais pas seulement!

Parce que:

     - les deux fondateurs sont jeunes, beaux, talentueux, et après de très brillantes études ont choisi de quitter la voie royale toute tracée pour suivre leur passion, qu'ils veulent développer la diffusion des photos d'art et qu'il faut encourager tous les talents.

     



Mayoz 1

 

Interview au 13 décembre 2010:


logo Qui êtes-vous ?

Florent et Nicolas. Nous sommes 2, plus ou moins 26 ans, et nous avons lancé Mayoz.fr le 28 novembre 2010.

Mayoz2Le concept en une phrase ? 
Mayoz.fr organise tous les 15 jours un concours photo, les membres du site votent pour leur préférée et nous vendons les meilleures en édition limitée à 150 exemplaires.

Mayoz3Ce qui vous différencie des autres sites
La communauté que nous souhaitons créer autour de Mayoz.fr : pour nous, il s'agit de faire de Mayoz.fr un espace de discussion entre les photographes et leurs potentiels acheteurs, un endroit chaleureux où les gens peuvent discuter de photo sans tabou et sans avoir peur de passer pour un "nul en art"
- La qualité des photographies : nous opérons une forte sélection à l'entrée, et ne figurent en boutique que les meilleures. Comme pour une vraie galerie ! C'est l'assurance pour les internautes de ne voir que de très belles photographies sur le Mayoz.fr

Mayoz 6Comment est venue l'idée ?
En voyant des photos d'un ami amateur, nous nous sommes dit qu'il avait le talent pour exposer et vendre ses photos. Et avons décidé de le faire ! De plus en plus de personnes s'équipent avec du matériel photo haut de gamme, et parmi ces personnes, certaines ont un véritable talent, un "oeil". Alors pourquoi ne pas leur dédier un site sur lequel exposer leurs œuvres ?

Quant au concept de concours pour faire émerger ce qui plaît le plus aux internautes, il existait déjà pour les Tee Shirts avec des sites comme LaFraise, MonsieurPoulet ou plus récemment l'excellent Decate. Nous nous sommes dit qu'il était parfaitement adapté aux photographies.


Mayoz4Le déclic pour se lancer

L'envie d'entreprendre nous démangeait depuis un petit moment. L'idée et les premières discussions autour du projet nous ont très vite emballées, et nous sommes partis bille en tête !

Mayoz 5Le temps que ça a pris
Nous avons eu besoin de 6 mois pour monter le projet. Une vraie course contre la montre pour lancer le site avant Noël ! Un grand merci, en passant, à notre développeurJulien Lehembre, et à l'agence ArtFeelsGood, qui a conçu l'identité visuelle du site.

jeux-interditsQui a cru en votre idée ?
L'idée est assez séduisante en soi, et a le mérite de facilement convaincre ! Notre entourage était assez enthousiaste sur ce projet. Cela dit, nous n'avons pas prouvé grand chose pour le moment, donc peut-être que tout le monde a tort de croire en nous !

Mayoz7Les premiers résultats. Ca démarre bien ?
Plutôt pas mal oui ! La période de Noël est propice à l'achat de photographies, certes, mais nous avons tout de même réussi à vendre une trentaine de photographies jusqu'à présent. Bien plus que ce que nous avions prévu !

Mayozplage-avenueEt aussi d'où vient le nom?

Je peux simplement vous dire qu'il y a un rapport avec la mayonnaise... Aucun avec la photo en revanche...!

 

 

Merci et bravo aux différents photographes dont j'ai "piqué" les photos pour cet article. Pour les voir mieux, en voir plus, rendez-vous sur Mayoz.fr

 

Un an après, le succès est au rendez-vous:  Mayoz au BHV

Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article
1 novembre 2010 1 01 /11 /novembre /2010 16:54

coach-nouveau-look-1 Brigitte Gautier, Claude Juillard. Solar Editions, mai 2009.

 

varie 4325

 

Dans le cercle de lecture mensuel de Liber'thé, nous avons eu le plaisir de recevoir Brigitte Gautier, et une fois n'est pas coutume, d'être futiles et de l'assumer avec plaisir!


Rencontre fort intéressante avec une des deux auteurs de cet ouvrage très clair, très agréable à lire, joliment illustré et fort didactique. Bravo aux deux spécialistes du conseil en image et du visagisme d'aider les néophytes à faire un bilan de leur apparence, et apprendre à la transformer ou la renforcer dans un style harmonieux. C'est amusant, bien expliqué, extrêmement agréable à lire et sans aucune difficulté, on est guidé pas à pas. Et ce que l'on apprend ainsi n'est pas seulement de la coquetterie, c'est surtout un moyen de se sentir en harmonie avec l'image que l'on projette.

 

 varie 4326

Quelques tendances de demain annoncées au salon 1ère vision qui présente les tissus du monde entier que l'on retrouvera dans nos armoires dans 2 ou 3 ans 

 

Disparition du noir, remplacé par le non- noir, c'est-à-dire le gris anthracite et le bleu nuit.

Perte d'influence du violet.

Rose, vert, de nombreux beiges prennent de l'importance.

Mais surtout, marre de l'uniformisation, on assistera à un vrai développement de la customisation. Effet vintage de luxe: on achètera une veste que l'on coupera en deux et on la mariera avec une ancienne veste ressortie du placard. Exemple: la marque Desigual qui se développe déjà à une vitesse fulgurante en présentant des vêtements qui rajoutent des morceaux, de couleurs, dessins et textures très différents .


 

varie 4338Parlons donc harmonie formes et couleurs.

La perception globale que l'on a de soi est difficile car on se voit en général par morceaux. L'autre nous perçoit dans notre globalité. Le regard le plus proche de celui d'autrui que l'on que l'on puisse porter sur soi-même est la vision fugace de notre silhouette qui se reflète en passant dans les vitrines. Comment dès lors juger de ce qui nous va le mieux?


1/ Chez moi, toutes les couleurs chantent ensemble. Henri Matisse 

 varie 4347 2

 

 varie 4350 2

 

 varie 4351 2Recherche des couleurs harmonieuses avec la couleur de la peau, des yeux, des cheveux, des sourcils, par opposition de teintes en opposition 2 par 2, claires ou foncées, chaudes ou froides. 

 


2/ Tout dans la nature, se modèle sur la sphère, le cône et le cylindre... Paul Cézanne.

De manière très précise, nous avons rempli une grille d'observation personnelle .

Encolures, lignes de pantalon, lignes de jupes, lignes de robes, forme des motifs, ligne des vestes, forme des ceintures, forme des chaussures, forme des bijoux, forme des lunettes, autre (coiffure, ...) s'apparentent-elles plus au rond, au carré, au triangle, au losange? 

 varie 4342 2

 varie 4343 2Recherche de la forme de visage.

 

En plaçant 2 crayons de chaque coté du visage, il est facile de voir la forme du visage.

 


 

http://www.colorscopie.com

http://colorscopie.blogspot.com

http://www.puretrend.com/auteur/brigitte-gautier_w9/1

Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 22:00

 

4229606878_721bff8e54.jpg4442381290_8ecc308456.jpg
J’ai eu le plaisir de participer au dîner littéraire organisé par le Sofitel de Marseille. Un endroit magnifique, 7ème étage du Sofitel avec une vue éblouissante sur le Vieux-Port.

                                                         LA PROVENCE du 19 Mars 2010

Bernard Werber, l'auteur aux 15 millions de lecteurs, était l’invité. Charmeur, éloquent, vif, brillant, son discours est rodé, et il a conquis l’assistance.
Il nous a notamment surpris en expliquant qu’il ré-écrivait 3, 4, 5 fois chacun de ses livres car tel le romancier scientifique qu’il est, il explore toutes les pistes. Il a renchéri en expliquant qu’il pourrait même écrire plusieurs livres par an, mais que ni les lecteurs ni les éditeurs n’étaient prêts à soutenir un tel rythme.
D'après lui, un bon roman comporte une histoire d'amour (allusion à ses lectrices), le lecteur doit s'identifier au héros, et doit sortir transformé de sa lecture. Il a également évoqué toutes sortes de sujets, dont l'éducation des enfants: Laissons briller leur diamant intérieur (allusion à la chanson de Pink Floyd: Shine on your crazy diamonds).
J’ai lu, il y a fort longtemps
Les Fourmis (bien sûr) et surtout  Les Thanatonautes qui m’avait fascinée.
Je vais lire son dernier livre
Le Miroir de Cassandre et j’en espère autant de plaisir que celui de cette rencontre.

link : site de Bernard Werber

Repost 0
Published by pichenette - dans Rencontres
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 21:48

Un de mes grands plaisirs de cette année à Aix en Provence fut d'assister aux entretiens, à certaines master classes et cerise sur le gâteau de devenir membre du jury.

    

Giono Logo NB petit 2-1Giono Logo NB petit 2-1      

Le Prix des Étudiants et des Lecteurs des Écrivains du Sud

est un prix littéraire organisé par Le Centre des Ecrivains du Sud – Jean Giono

à Aix en Provence


Il récompense un roman de la rentrée littéraire, que son auteur est venu présenter à l’Institut d’Etudes Françaises  au cours d’une Master class ou d’un Entretien.

Ces rencontres de 2 heures sont ouvertes à tous, sur inscription. Elles sont passionnantes du fait de la proximité entre les auteurs et le public, la décontraction et la sincérité. 


Le Jury, présidé par Paule Constant *, est composé d’une centaine de personnes: étudiants de l’Institut d’Études pour Étudiants Étrangers, et public des Entretiens et Master Classes organisés par le Centre des Ecrivains du Sud – Jean Giono. 

 

* Prix Goncourt 1998. Confidence pour Confidence. 

Lien pour Paule constant: link


 

Les livres en compétition pour le prix 2010  :


Gwenaëlle Aubry : Personne  (Mercure de France) 

David Foenkinos. La délicatesse.   (Gallimard )

Brigitte Giraud : Une année étrangère  (Stock) 

Dany Laferrière : L'énigme du retour  (Grasset) 

Noëlle Revaz : Efina  (Gallimard) 

Philippe Routier : Pour une vie plus douce  (Stock) 

Lydie Salvayre : BW  (Seuil) 



 

Une année étrangère    Le Prix 2010 a été attribué à 

    Brigitte Giraud.  Une année étrangère  (Edition Stock).*




   L'expérience de cette jeune fille au pair ressemble beaucoup au roman de formation ou d'éducation classique. A la fin de cet apprentissage, Laura sera devenue adulte. Brigitte Giraud a vécu une année au pair en Allemagne: il y a donc une part d'autobiographie dans ce roman. Elle connaît les malentendus, l'angoisse, l'incompréhension qui résultent de la non maîtrise de la langue: l'impossibilité de dire et de comprendre qui enferme chacun dans un mutisme douloureux. Outre le talent de l'auteur, le sujet du livre rappelant aux étudiants leur propre expérience a compté dans le choix. 



Brigitte Giraud est née en Algérie en 1960.

La chambre des parents (Fuyard, 1997),

Nico (Stock, 1999),

Marée noire (Stock, 2004),

J'apprends (Stock, 2005),

Un récit, À présent (Stock, 2001)

L'amour est très surestimé (Stock), prix Goncourt de la nouvelle 2007. 


*( par 21 voix contre 19 à David Foenkinos pour La délicatesse)



Notre année étrangère

Lors du vote, les étudiants étrangers ont présenté un spectacle de lecture de leurs textes, sur le thème: "Notre année étrangère", à partir de leurs motivations pour venir en France étudier la langue, ou leur expérience française. Remarquable.

Lien pour lire le texte "Notre année étrangère" : link

 

 

Un grand merci à Paule Constant, Martine Miletto, Laurent Kiefer, et tous les bénévoles de nous offrir de tels rendez-vous.


Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 12:16


Grimpant colline un mulet,

Emmitouflé d'oliviers.

Sur son fardeau, grand gamin

Tape sur les oliviers,

De sa badine à mulets.

Tombent de ces oliviers

Fruits, qu'engloutit le gamin

Que n'aura point son mulet.

Malgré récolte, gamin,

Sur ce mont des oliviers,

File à l'école, gamin !

Sinon resteras mulet,

Gaulant toujours oliviers,

Bête comme mule, eh ?

Cours donc étudier, gamin !


© Chantal ROBILLARD

 

Poème  lu sur le blog de Chantal Robillard sur le Maroc: link


 

Voir mes autres billets

Le sirène et la licorne. Chantal Robillard.

La fontaine aux fées. Chantal Robillard. 

Les sept fins de Blanche-Neige. Chantal Robillard



Chantal Robillard: Radieuse radiée


Consacrant dorénavant plus de temps à l'écriture, Chantal Robillard prépare un livre galactique, astronomique, spatial.

A l'occasion de son départ à la retraite, quittant son poste de conseillère pour le livre et la lecture, à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles de la région Provence Alpes Côte d'Azur), elle nous a lu avec humour un discours d'adieu tel que l'on peut attendre de sa part, ciselé et tissant 2 fils de contraintes d'écriture: un abécédaire et un "je me souviens".

En voici quelques extraits. L'intégrale à lire sur: link


Petit abécédaire de radieuse radiée

(     )

Evidemment, je me souviens aussi d'un autre maire qui construisit sa médiathèque non à l'endroit prévu, mais à côté, en contournant un arbre. J'en fis une nouvelle : « le Pin, le maire et la médiathèque». Non, non, je ne suis pas Eric Rohmer !

Fichtre, refaire des discours d'inauguration ou de remises de prix m'ennuyait à la longue, alors je me souviens d'y avoir glissé parfois quelque contrainte oulipienne, transformant tel discours en «marché de pas d'i pas d'o», tel autre en tautogramme ou truffé d'alexandrins.

(     )

Une bonne fée, j'en avais une de longue date à Aix en Provence : Paule Constant, rencontrée à Fribourg en Brisgau ! Je me souviens que nous y  avions évoqué les contes, elle voulait me faire venir à Aix pour en discuter auprès de son public. Ce fut fait en 2005 et ce fut mon premier séjour dans cette ville de fontaines, où nous baptisâmes ensemble celle de la cour de l'hôtel Maynier d'Oppède : «fontaine Jean le Bleu»*. En hommage à qui, au fait ? Depuis, chère Paule, c'est à la vie, à la mort entre nous. Et nous n'avons pas fini de travailler ensemble ! Mais chut...

(     )

What a shame, je me suis souvenu seulement l'autre jour d'une phrase clef du Mariage de Figaro : «Ne pouvant asservir l'esprit, on se venge en le salissant». Honni soit qui mal y pense !

(     )

Ah zut, mais ne vous avais-je point dit que le métier de conseiller livre est dangereux ? J'aurai eu, en tout cas, très grand bonheur à l'exercer 20 ans de rang et m'en ramentevrai toujours :que ma joie demeure !

©  Chantal ROBILLARD

*cf ma nouvelle «la fée de la fontaine  Jean le Bleu» in «Comment j'ai lu les contes de fées» / Centre des écrivains du Sud. Marseille : Transbordeurs, 2006.

 

Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article

Présentation

  • : Panoramas
  • Panoramas
  • : Mes lectures. La langue française. Français langue étrangère.
  • Contact

Profil

  • Pichenette
  • Professeur de français langue étrangère.
Coach en orthographe.
Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.
  • Professeur de français langue étrangère. Coach en orthographe. Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.

Vous Cherchez Un Article?

Je Classe Autrement!