Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 19:08

Les-cerfs-volants Romain Gary

 

Après toute une série de livres certes agréables mais qui ne me laissent que peu de souvenirs, j'ai envie d'un vrai bon livre,
d'un livre dont on se souvient,
d'un livre qui raconte une histoire,
d'un auteur dont on relit les phrases pour le plaisir d'en faire rouler les sonorités, 
de sentiments, d'émotions, d'amour, de jalousie, d'amitié, d'espoir, de lâcheté, de désespoir, de courage, de résistance, d'optimisme, de bienveillance,
d'imagination,
de folie.

 

J'attrape un roman de Romain Gary, moins connu que Les racines du ciel ou La promesse de l'aube. (J'aime tellement ces deux romans, aux titres magnifiques, ils m'émeuvent tellement lorsque je les relis qu'ils m'intimident un peu... je dois choisir le moment approprié pour me les approprier et ce n'est pas le moment). Je choisis donc un autre de mes livres préférés de Gary, son dernier, livre que j'ai déjà lu et relu!

 

       Je relis Les cerfs-volants, ...

...et je sais pourquoi j'aime tant lire!       





 

P 148   Je passais mes dernières heures avec Lila. Le bonheur avait une présence presque audible, comme si l'ouïe, rompant avec les superficies sonores, pénétrait enfin aux profondeurs du silence,    cachées jusque-là par la solitude.                                                                                               


Nos instants de sommeil avaient cette tiédeur où l'on ne sait ce qui est rêveries et ce qui est corps, ce qui est nid et ce qui est ailes. Je sens encore sur ma poitrine son profil dont l'empreinte est sans doute           invisible mais que mes doigts retrouvent fidèlement aux heures lourdes de ce malentendu physique qui      n'a qu'un seul corps.                                                                                                                           


p 181 Je ne savais pas encore que d'autres Français commençaient à vivre comme moi de mémoire, et    que ce qui n'était pas là et semblait avoir disparu à tout jamais pouvait demeurer vivant et présent avec    tant de force.                                                                                                                                     


p 240   La France, quand elle reviendra, aura besoin non seulement de toute notre imagination mais   encore de beaucoup d'imaginaire.                                                                                                  


p 241   Rien ne vaut la peine d'être vécu qui n'est pas d'abord une oeuvre d'imagination , ou alors la mer ne serait plus que de l'eau salée...                                                                                                            


p 367 L'espoir est une frayeur.                                                                                                             

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Pyrausta 06/03/2013 11:45


Quand je lis ces mots si beaux je ne peux m'empecher à cet homme , vu au JT,(il m'a gaché ma soirée ce c...!) qui traduit tous les classiques, nos auteurs qui donnent le plaisir et l'envie de
lire en langage moderne, des jeunes de maintenant...Mon Dieu, où va t on?? Evidemmment, c'est incomprehensible (je sais, j'suis pas jeune) et toute la poesie, le balancement des phrases, la
beauté des termes choisis, tout a disparu! Pourvu qu'il ne fasse pas école.....


Il va falloir que je lise Romain Gary.Je ne l'ai plus ouvert depuis le lycée.Grande erreur ! Merci à toi de nous rappeler ces grands auteurs.

Pichenette 09/03/2013 19:05



Je ne connais pas ce monsieur dont tu parles, mais c'est juste un effet de mode qui ne dépassera pas quelques mois! Débile!


Un autre livre de Gary merveilleux est La promesse de l'aube, sur l'amour de sa mère. Magnifique!


Ou Les racines du ciel, avec la marche des troupeaux d'éléphants pour symboliser la liberté! Une image absolument inoubliable!



Philippe D 16/02/2013 15:49


Je pense que c'est un auteur que je n'ai pas encore lu...

Pichenette 09/03/2013 19:01



Quelle chance tu as! Tu vas pouvoir le découvrir! Il est un peu passé de mode maintenant, son talent d'écrivain n'a pas été totalement reconnu, pollué par son image "hollywood", mais c'est pour
moi un très grand. Un très très grand!



Mimi des Plaisirs 14/02/2013 18:07


Et dire que je ne l'ai pas lu celui-ci! ... les deux premières citations (p148) sont magnifiques de sensualité et de pudeur à la fois et celle sur la mémoire aussi me touche.
 Merci pour cette piqure de rappel.

Pichenette 15/02/2013 00:05



Comme toi, j'aime beaucoup ce passage. Il est magnifique. J'ai d'ailleurs hésité à ne retranscrire que celui-ci.


Si tu n'as pas lu ce livre, je suis ravie de te le faire découvrir, il est vraiment magnifique. Et tu as de la chance! Tu vas pouvoir te régaler!



jako 13/02/2013 09:00


ça alors! aucun commentaire ou presque ! Tout le monde roupille ou alors la grippe a frappé fort. Heureusement, une charmante, éveillée et motivée, dit qu'elle va se précipiter et
plonger dans le livre de R.Gary : elle a raison, il est génial ce Romain.

Pichenette 13/02/2013 10:36



Tu as raison, il est génial! Un peu oublié aujourd'hui malheureusement, mais c'est l'un de mes auteurs préférés!


Peu de coms, mais une cinquantaine de lecteurs pour cet article! Je suis toujours étonnée que des personnes inconnues se soient abonnées à mon blogue...


Et tout autant étonnée de lire les statistiques: pourquoi tel article, écrit il y a plusieurs mois, attire autant de lecteurs, plutôt que tel autre?



José 11/02/2013 20:39



Présentation

  • : Panoramas
  • Panoramas
  • : Mes lectures. La langue française. Français langue étrangère.
  • Contact

Profil

  • Pichenette
  • Professeur de français langue étrangère.
Coach en orthographe.
Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.
  • Professeur de français langue étrangère. Coach en orthographe. Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.

Vous Cherchez Un Article?

Je Classe Autrement!