Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 12:16


Grimpant colline un mulet,

Emmitouflé d'oliviers.

Sur son fardeau, grand gamin

Tape sur les oliviers,

De sa badine à mulets.

Tombent de ces oliviers

Fruits, qu'engloutit le gamin

Que n'aura point son mulet.

Malgré récolte, gamin,

Sur ce mont des oliviers,

File à l'école, gamin !

Sinon resteras mulet,

Gaulant toujours oliviers,

Bête comme mule, eh ?

Cours donc étudier, gamin !


© Chantal ROBILLARD

 

Poème  lu sur le blog de Chantal Robillard sur le Maroc: link


 

Voir mes autres billets

Le sirène et la licorne. Chantal Robillard.

La fontaine aux fées. Chantal Robillard. 

Les sept fins de Blanche-Neige. Chantal Robillard



Chantal Robillard: Radieuse radiée


Consacrant dorénavant plus de temps à l'écriture, Chantal Robillard prépare un livre galactique, astronomique, spatial.

A l'occasion de son départ à la retraite, quittant son poste de conseillère pour le livre et la lecture, à la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles de la région Provence Alpes Côte d'Azur), elle nous a lu avec humour un discours d'adieu tel que l'on peut attendre de sa part, ciselé et tissant 2 fils de contraintes d'écriture: un abécédaire et un "je me souviens".

En voici quelques extraits. L'intégrale à lire sur: link


Petit abécédaire de radieuse radiée

(     )

Evidemment, je me souviens aussi d'un autre maire qui construisit sa médiathèque non à l'endroit prévu, mais à côté, en contournant un arbre. J'en fis une nouvelle : « le Pin, le maire et la médiathèque». Non, non, je ne suis pas Eric Rohmer !

Fichtre, refaire des discours d'inauguration ou de remises de prix m'ennuyait à la longue, alors je me souviens d'y avoir glissé parfois quelque contrainte oulipienne, transformant tel discours en «marché de pas d'i pas d'o», tel autre en tautogramme ou truffé d'alexandrins.

(     )

Une bonne fée, j'en avais une de longue date à Aix en Provence : Paule Constant, rencontrée à Fribourg en Brisgau ! Je me souviens que nous y  avions évoqué les contes, elle voulait me faire venir à Aix pour en discuter auprès de son public. Ce fut fait en 2005 et ce fut mon premier séjour dans cette ville de fontaines, où nous baptisâmes ensemble celle de la cour de l'hôtel Maynier d'Oppède : «fontaine Jean le Bleu»*. En hommage à qui, au fait ? Depuis, chère Paule, c'est à la vie, à la mort entre nous. Et nous n'avons pas fini de travailler ensemble ! Mais chut...

(     )

What a shame, je me suis souvenu seulement l'autre jour d'une phrase clef du Mariage de Figaro : «Ne pouvant asservir l'esprit, on se venge en le salissant». Honni soit qui mal y pense !

(     )

Ah zut, mais ne vous avais-je point dit que le métier de conseiller livre est dangereux ? J'aurai eu, en tout cas, très grand bonheur à l'exercer 20 ans de rang et m'en ramentevrai toujours :que ma joie demeure !

©  Chantal ROBILLARD

*cf ma nouvelle «la fée de la fontaine  Jean le Bleu» in «Comment j'ai lu les contes de fées» / Centre des écrivains du Sud. Marseille : Transbordeurs, 2006.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article

commentaires

chantal 09/07/2010 23:41



j'avais bien compris, pyrausta, que c'était un compliment ! mais je voulais rendre à César, ou plutôt JJ, ce qui lui revenait. Queneau a lancé des choses bien belles dans la forme... et d'autres
les prolongent maintenant.


vous avez un très joli blog, mais je n'arrive pas à y poster des commentaires !



Pichenette 10/07/2010 12:30



Robillard, Queneau et César qui s'invitent sur mon blog!!! N'en jetez plus, ma tête enfle!!!



pyrausta 09/07/2010 23:05



merci à Chantal Robillard....mais il va falloir que je cherche un bon dico!!! suis pas matheuse mais là....


 c'est dans l'esprit et non dans la forme que j'avais pense à Queneau et c'etait un compliement dans ma bouche..heu...sous mes doigts.


du coup me voilà partie pour faire des recherches...chouette!



Pichenette 10/07/2010 12:29



Fais un tour sur ses blogs, tu trouveras d'autres poèmes !



chantal 08/07/2010 09:03



merci pichenette pour ces extraits de mes textes ! pour répondre à Pyrausta ( j'ai essayé directement mais ça ne passait pas ) :


non, non, Queneau n'a jamais écrit de "redonde", forme inventée tout récemment, l'an dernier précisément, par Jacques Jouet, lui aussi oulipien
mais bien vivant. j'avoue que je préfère la "terine" (oui, un seul r !) qui offre plus de possibilités, mais j'avais envie d'expérimenter la redonde au moins une fois ou deux  (j'en ai fait
une autre sur venise).


mais Queneau a inventé le principe des -nines, sur celui des sextines créé par les Troubadours ( cf ma sextine au Petit Prince, sur le même blog que le gamin têtu). donc terine et redonde sont
des -nines, de même que les quatrines (!!), les quintines et les onzines ( ça ne marche pas avec tous les chiffres, ne me demandez pas pourquoi, je ne suis pas mathématicienne).


bon été à tous !


 


chantal


*******



Pichenette 09/07/2010 19:27



Bonsoir Chantal. Merci pour toutes ces explications de "première main". Ainsi tout le monde peut en profiter.


Typique des Oulipiens: aller chercher leurs potes mathématiciens pour leur bidouiller de sombres schémas matheux, et les abreuver abondamment au préalable pour qu'ils en oublient comment compter
jusqu'à 10!!! Comment voulez-vous vous y retrouver! Ou alors, c'est exprès: ainsi matheux ou non,tous à la même enseigne, retour en classe maternelle!!!


Bon été, n'oubliez pas la biafine, la quinine, l'éosine, la cocculine!



miss-mary-bonheur 05/07/2010 20:19



Bonsoir, comme c'est beau "la poésie", ce texte est charmant et plein de tendresse.... Merci pour ce partage. Bonne soirée, bisous à bientôt.   "Mary"



Pichenette 05/07/2010 23:49



Heureuse que tu l'apprécies également, Miss Mary. Il me touche beaucoup.



pyrausta 05/07/2010 14:57



j'aime la poesie et ce petit poeme est vraiment charmant! un peu du Queneau,non?



Pichenette 05/07/2010 19:33




Coucou Pyrausta. Tu as raison. Chantal Robillard fait partie de la liste de l'Oulipo et tu retrouves des points communs avec Queneau, Le
Lionnais, Perec and c°. Je me régale à lire leurs jeux sur la langue.




Présentation

  • : Panoramas
  • Panoramas
  • : Mes lectures. La langue française. Français langue étrangère.
  • Contact

Profil

  • Pichenette
  • Professeur de français langue étrangère.
Coach en orthographe.
Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.
  • Professeur de français langue étrangère. Coach en orthographe. Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.

Vous Cherchez Un Article?

Je Classe Autrement!