Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 14:53

 

Camus. affiche       La cité des allumettes

 

 

Visite passionnante de l'exposition Il y a cinquante ans Albert Camus , à la Cité du livre, à Aix-en-Provence, commentée par la directrice Madame Mahasela. Elle présente des documents originaux provenant des archives de l'auteur disparu brutalement le 4 janvier 1960, il y a 50 ans.

Camus. centre de documentation

 

Le 14 avril 2000, Catherine Camus, fille d'Albert Camus et  la ville d'Aix-en-Provence signent une convention de dépôt de ces archives.
Le Centre de documentation Albert Camus accueille un dépôt riche de plus de 220 cartons d’archives et 1500 imprimés sur sa vie, son oeuvre, son itinéraire intellectuel, etc...

"J'aime bien l'idée que mon père soit en Méditerranée". 



Camus. reproduction stèle Pipasa 

Ces archives sont parfois présentées au grand public, lors d'expositions exceptionnelles, ou disponibles pour les chercheurs.

- Moulage de la stèle érigée à Tipasa (Algérie). "Je comprends ici ce qu'on appelle gloire, le droit d'aimer sans mesure. " Camus.    Noces à Tipasa. Albert Camus.

- Témoignages nombreux et émouvants de personnalités à l'annonce de sa mort. "Il m'avait appris comme à tant d'autres l'honneur d'être homme." Roger Quilliot 

- Hommage des ouvriers du livre. "Il donnait l'impression d'être un travailleur comme nous et nous le traitions comme tel."

- Textes publiés dans l'Express, dans Combat, dans différents journaux algériens, dans la Revue de la table ronde.

- Correspondance avec Gallimard, Char, ...

- Témoignages sur son parcours d'intellectuels: Sartre, Char, Grenier, Daniel, Simone Weil (la philosophe).

Camus 

Deux enseignements.

1/ Ce qui m'a frappée lors de cette visite, c'est l'importance de Camus sur la pensée et la vie intellectuelle et politique de son époque. Tous, en accord ou pas, se sont positionnés par rapport à lui, par rapport à sa pensée d'homme debout, n'hésitant pas à parler, au risque de déplaire, jusqu'à l'ostracisme et le rejet, sans compromissions. 


2/ Par ailleurs, j'ai enfin compris qu'il fallait envisager la littérature camusienne comme  un parcours , une oeuvre en évolution.

Trois époques dans ce parcours: l'absurde, la révolte et l'amour.

Pour chaque époque, trois traitements différents: philosophique, théâtral et romanesque.

Cet éclairage permet d'appréhender la lecture de ses livres sous un aspect plus enrichissant, permet de comprendre pourquoi c'est l'auteur le plus traduit (65 langues différentes) et permet de comprendre l'obtention du prix Nobel.


 le premier homme Camus   Le premier homme, Gallimard, avril 1994.

 Ce livre est le manuscrit inachevé retrouvé après la mort de Camus. En 1957, il avait obtenu le prix Nobel de littérature , à l'âge de 46 ans. Il avait ensuite eu du mal à redémarrer après cette prestigieuse récompense.  Le premier homme prouve le renouveau de son inspiration. Il avait surmonté cette difficulté et entamait un nouveau cycle consacré à l'amour. Il avait affirmé se sentir enfin libre après avoir fini les deux cycles de l'absurde et la révolte et souhaitait écrire une grande fresque à la "Roger Martin du Gard" qu'il admirait. Il expliquait qu'après avoir incarné des mythes (cf. Caligula), il allait enfin écrire ce qu'il voulait.

Ce livre incomplet, émouvant, est autobiographique. L'écriture témoigne d'un renouveau total. Après "l'écriture blanche" camusienne, qui fait croire à tort qu'il est un auteur facile à lire, cette écriture est chaleureuse, personnelle. 

Au delà de la polémique, ce livre est un témoignage bouleversant sur un écrivain accompli, dont la mort prématurée a mis fin à une inspiration renouvelée.


Dernière phrase du manuscrit:

[...] lui, comme une lame solitaire et toujours vibrante destinée à être brisée d'un coup et à jamais, une pure passion de vivre affrontée à une mort totale, sentait aujourd'hui la vie, la jeunesse, les êtres lui échapper, sans pouvoir les sauver en rien, et abandonné seulement à l'espoir aveugle que cette force obscure qui pendant tant d'années l'avait soulevé au-dessus des jours, nourri sans mesure, égale aux plus dures des circonstances, lui fournirait aussi, et de la même générosité inlassable qu'elle lui avait donné ses raisons de vivre, des raisons de vieillir et de mourir sans révolte.

 

 

 La chute. Albert Camus

Noces à Tipasa. Albert Camus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article

commentaires

Richard 01/05/2010 12:41



Chanceuse de pouvoir vivre toutes ces émotions avec le souvenir d'un si grand auteur !!!


(Une petite pointe d'envie ....!!!!!)


Amitiés



Pichenette 03/05/2010 09:26



Bonjour Richard. Chanceuse surtout d'avoir redécouvert Camus , que j'avais lu trop tôt, sans comprendre. Il était difficile de passer au travers cette année...


Comme quoi, un bon livre, lu au mauvais moment, dans de mauvaises conditions, avec un état d'esprit négatif,  peut faire une lecture ratée.


Au plaisir de te lire



Richard 30/04/2010 15:00



Merci Pichenette pour cette chronique très touchante !!!


Juste à lire la dernière phrase que Camus a écrite, provoque des frissons littéraires. Et le dernier mot écrit ... RÉVOLTE  !!!!


Camus vivra à jamais dans nos coeurs de lecteurs !!!!


Amitiés


 



Pichenette 01/05/2010 11:26



Merci Richard pour ton message. C'est une vraie rencontre avec un auteur que j'ai vécue... J'y suis retournée pour pouvoir lire toutes les lettres exposées. Emouvant!



Présentation

  • : Panoramas
  • Panoramas
  • : Mes lectures. La langue française. Français langue étrangère.
  • Contact

Profil

  • Pichenette
  • Professeur de français langue étrangère.
Coach en orthographe.
Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.
  • Professeur de français langue étrangère. Coach en orthographe. Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.

Vous Cherchez Un Article?

Je Classe Autrement!