Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 00:00

Camus – Extrait  de Noces à Tipasa – Algérie – (Essais - 1936-37)

 

 

Je comprends ici ce qu’on appelle gloire : le droit d’aimer sans mesure. Il n’y a qu’un seul amour dans ce monde. Etreindre un corps de femme, c’est aussi retenir contre soi cette joie étrange qui descend du ciel  vers la mer. Tout à l’heure, quand je me jetterai dans les absinthes pour me faire entrer leur parfum dans le corps, j’aurai conscience, contre tous les préjugés, d’accomplir une vérité qui est celle du soleil et sera aussi celle de ma mort. Dans un sens, c’est bien ma vie que je joue ici, une vie à goût de pierre chaude, pleine de soupirs de la mer et des cigales qui commencent à chanter maintenant. La brise est fraîche et le ciel est bleu. J’aime cette vie avec abandon et veux en parler  avec liberté : elle me donne l’orgueil de ma condition d’homme. Pourtant, on me l’a souvent dit : il n’y a pas de quoi être fier. Si, il y a de quoi : ce soleil, cette mer, mon cœur bondissant de jeunesse, mon corps au goût de sel et l’immense décor où la tendresse et la gloire se rencontrent dans le jaune et le bleu. C’est à conquérir cela qu’il me faut appliquer ma force et mes ressources. Tout ici me laisse intact, je n’abandonne rien de moi-même, je ne revêts aucun masque ; il me suffit d’apprendre patiemment la difficile science de vivre qui vaut bien tous leurs savoir-vivre.

 

Un peu avant midi, nous revenions par les ruines vers un petit café au bord du port…..

 

Jamais je ne restais plus d’une journée à Tipasa. Il vient toujours un moment où l’on a trop vu un paysage, de même qu’il faut longtemps avant  qu’on l’ait assez vu. Les montages, le ciel, la mer sont comme des visages dont on découvre l’aridité ou la splendeur, à force de regarder au lieu de voir. Mais tout visage, pour être éloquent, doit subir un certain renouvellement.

 

Et l’on se plaint d’être trop rapidement lassé

quand  il faudrait admirer

que le monde nous paraisse nouveau

pour avoir été seulement  oublié. 

… 

 

A la rencontre de Camus.

La chute. Albert Camus  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

GERARD21 15/06/2010 19:15



J'ai l'impression de rédécouvrir Camus aujourd'hui. L'Etranger, la Chute... sont d'une brûlante actualité. A la différence de Sartre que j'admirais à l'époque, Camus sait parler de l'amour. Et
une homme qui est capable de parler de l'amour comme il l'a fait n'est peut être pas un grand philosophe, mais c'est certainement un homme, un homme digne de ce nom. Je suis également très
touché par l'environnement camusien, le ciel, le soleil, la mer, la chaleur, les oliviers... Tout ce qu'on trouve à Tipasa, que j'ai eu l'occasion de visiter (en tout cas les les ruines romaines)
il y a une vingtaine d'années.


 



Pichenette 17/06/2010 15:51



Bonjour Gérard. Tu as de la chance d'avoir visité Tipasa, j'en ai vu des photos, cela semble très beau. Comme toi, je redécouvre Camus, je dirai même simplement que je le découvre aujourd'hui
avec un immense plaisir. Ma visite de l'exposition de ses archives a éveillé ma curiosité, et surtout forcé mon admiration pour l'homme qu'il était.Et depuis, je le lis et le relis avec un
immense plaisir.



Fleur de soleil 11/06/2010 21:03



Oh que tu me prête des intentions que je n'ai pas !


Mais tu as raison... je suis une grande gourmande  et ma sihouette s'en ressent, surtout depuis que j'ai arrêté le sport ! Faut vraiment que je m'y remette



Pichenette 13/06/2010 22:17



Parole d'ivrogne!!!!



Fleur de soleil 11/06/2010 07:55



roooo, tu écris aussi bien que Camus !!!!!



Pichenette 11/06/2010 09:16



Je sens comme une pointe de légère ironie sous-jacente!


Cela dit, j'ai vu tes photos de dîners "presque" parfaits, et toc!  Mon timide essai de détournement camusien semble bien proche de la réalité. 



Fleur de soleil 10/06/2010 20:34



et je suis un , je confirme hihi


Vous êtes des zamours,  Richard et toi



Fleur de soleil 10/06/2010 20:28



Tu vas me donner des complexes avec cette photo ! je vais vérifier si je n'ai pas des bourrelets en plus  on ne
sais jamais !



Pichenette 10/06/2010 23:39



Camus(Noces) : qu'est-ce que le bonheur sinon l'accord vrai entre un homme et l'existence qu'il mène?


Pichenette: qu'est-ce que le bonheur sinon l'accord vrai entre entre une fleur de soleil et les gâteaux qu'elle cuisine?


 


 



Présentation

  • : Panoramas
  • Panoramas
  • : Mes lectures. La langue française. Français langue étrangère.
  • Contact

Profil

  • Pichenette
  • Professeur de français langue étrangère.
Coach en orthographe.
Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.
  • Professeur de français langue étrangère. Coach en orthographe. Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.

Vous Cherchez Un Article?

Je Classe Autrement!