Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 22:09

 Le coeurcousu     Gallimard. Février 2007. Folio. Mars 2009.

 

 Coup de coeur.

Un conte fantastique, envoûtant, merveilleux, dramatique, violent, paré de mille couleurs, éclatant de poésie.

Une succession de personnages incroyables, baroques, dotés de pouvoirs surnaturels dont les destins tracent une épopée à travers l’Espagne d’un autre temps.

Un style unique, puissant, poétique, sensuel, empreint d’une grande force d’évocation.

Un livre envoûtant, magique.

 

Extrait:

Je suis ce dernier vers, cette main rouge, enluminée de henné, qui mit fin à notre course folle, je suis celle qui obligea ma mère à se coucher. Je suis le bout du voyage. Je suis l'ancre et je ne peux qu'écrire pour que meure l'histoire qui nous berce et nous mure et fait de nous des êtres différents, intraduisibles et étranges à tous.

(           )

L'homme se soumit au tranquille pouvoir de la main et du fil. Il regarda le visage de celle qui reprisait son être effiloché. Le fil s'enfonçait toujours plus profondément dans l'épaisseur du tissu. 
Mais il ne s'agissait plus d'étoffe, l'aiguille fouillait plus loin. La pointe chatouilla le petit garçon endormi, elle retrouva son ombre cachée au pied d'un olivier et les ligota solidement l'un à l'autre. Frasquita mit bord à bord désir et volonté et recousit le tout. Puis elle fit un noeud au bout du fil et coupa d'un coup de dent ce pont qu'elle avait jeté entre elle et l'homme qui la regardait. Il se sentit soudain orphelin.

 

Une belle histoire de livre:

Carole Martinez (1966) consacre un congé parental à l’écriture de son roman et envoie le manuscrit inachevé chez Gallimard. «Vous êtes une merveilleuse conteuse. Ecrivez la suite.»

Le roman passe tout d’abord inaperçu, puis les lecteurs et les libraires l’ont plébiscité. Il a reçu 9 prix en 2007.

Prix Prince Pierre de Monaco

Prix Renaudot des lycéens

Prix Ouest France (Saint Malo). Etonnants voyageurs.

Prix Emmanuel Roblès des lecteurs (Blois)

Prix Ulysse du premier roman.

Prix du Premier Roman de Draveil

Bourse de la Découverte de la fondation Prince Pierre de Monaco.

Bourse Thylde Monnier

Coup de coeur des lycéens de Monaco

Prix luciole des lycéens

Sélection de la liste des livres d’été de l’Académie Goncourt.


CaroleMartinezUne belle histoire de famille

Elle désire écrire quelque chose  entre le conte et le roman. Sa grand-mère lui contait des histoires effrayantes et merveilleuses, nourries de vieilles superstitions et de légendes. «Elle avait une dimension de conteuse extraordinaire, elle repoussait les murs , raconte sa petite-fille. L'écriture ne lui était pas accessible, elle appartenait à une classe sociale qui n'y a pas droit, mais ses histoires étaient vraiment merveilleuses, pleines de mysticisme et de fantastique.» L’héroïne du roman, la femme trahie par son mari pour une histoire de coq était son arrière-arrière-grand-mère. Cette légende familiale a marqué son enfance : «Une nuit, des voisines sont venues l'avertir que son mari l'avait jouée. Alors, pour ne pas payer la dette, elle a fui jusqu'en Algérie. Je la trouvais admirable mais je la voyais comme une victime ». «Je voulais qu'elle soit davantage responsable de sa propre vie. "Le Coeur cousu est un roman des origines: je n'avais plus qu'à pousser la porte de mon bureau et tout cet univers était là.»

 
Rien n'a jamais été écrit dans la famille. Avant ma grand-mère Nini, c'était même le désert : pas de photos, pas de textes, rien que quelques documents officiels conservés avec soin. Mais ce vide n'était pas silencieux bien au contraire, il débordait de possibles, de personnages mythiques qui semblaient venir d'avant l'invention de l'écriture, alors qu'à peine trois ou quatre générations nous séparaient. Frasquita Carasco, mon héroïne, est arrivée jusqu'à moi portée par des murmures de femmes. Racontée, déformée, sublimée par des analphabètes, Frasquita, mon aïeule, a été pétrie de voix humaines. Et c'est dans l'écriture que sont nés ses enfants. J'ai rempli les blancs. Je savais que cette femme avait fui son village du sud de l'Espagne après avoir été jouée au jeu par son mari, mais à quel jeu? Ça, on l'ignorait. Ma grand-mère me disait : "Mais comment veux-tu qu'elle l'ait su ? Puisqu'elle n'a pas attendu le retour de son mari pour se sauver avec ses enfants dans la charrette à bras. Ce sont les voisines qui l'avaient prévenue". J'ai inventé, rempli les trous, joué avec ce personnage trop grand pour moi, fort de tout ce qu'il avait traversé, la mer, les sables, le temps, et tout cela sans savoir ni lire ni écrire. Tout cela par la force de la tradition orale.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

silvi 17/10/2010 20:47



un vrai coup de coeur également pour moi ; une belle écriture pour une histoire pleine de magie



Pichenette 19/10/2010 10:04



Bonjour Silvi. Bonne conclusion à laquelle j'adhère entièrement. Je l'ai déjà relu!



Lilibook 11/09/2010 11:57



Pas encore lu, il se trouve dans ma pal



Pichenette 27/09/2010 08:01



Bonjour Lilibook. Désolée de répondre si tard! Déménagement, et recherche d'appartement. Epuisant!


Mets-le sur le haut de ta pile, un jour où tu as du temps devant toi, et l'esprit tranquille. C'est un livre qui mérite qu'on choisisse son moment. Et après, tu aimeras ou tu n'aimeras pas, mais
tu ne resteras pas indifférente.



pyrausta 02/09/2010 21:24



celui là,rien que par son origine me tente bien...merci de me faire decouvrir cette auteure avec une aieule aussi forte!!! un grand respect pour cette femme....



Pichenette 03/09/2010 11:18



L'un de mes plus grands plaisirs de lecture de l'année! C'est tellement particulier, merveilleux, envoûtant, fantastique, que tu aimeras ou détesteras, mais tu ne resteras pas indifférente.
Choisis bien le moment pour le commencer. Il est assez long et il faut pouvoir se lancer entraîner par le rythme du récit.



mimi 30/08/2010 23:40



Je crois que ce roman a beaucoup de charme et j'ai bien aimé les propos de l'auteure sur la genèse de son livre. Merci pour cet article.



Pichenette 31/08/2010 17:04



Bonjour mimi. C'est un livre magnifique. Emouvant. Fantastique. Etonnant. 


Et toutes les personnes que je connais qui l'ont lu l'ont adoré ou détesté! Pas de demi-mesure. Il t'emporte dans un univers merveilleux, ou tu restes sur la rive. 



Sophie 14/05/2010 20:11



Bonsoir Pichenette,


 


je découvre ton blog via celui de Richard. J'ai le coeur cousu depuis un moment dans ma PAL et ton avis me donne envie de lire.



Pichenette 14/05/2010 20:34



Bonsoir Sophie. Les amies de mes amis sont mes amies. Je suis ravie de te donner envie de le lire et ce que j'aimerais surtout , c'est que tu sois dans un bon état d'esprit pour que ce livre
t'emporte comme il m' a emportée. C'est le livre que j'ai préféré de tous ceux que j'ai lus l'année dernière; il m'a surprise, passionnée. Je l'ai déjà RElu, et j'ai encore plus aimé! Choisis
bien ton moment et savoure! Merci de ton message.



Présentation

  • : Panoramas
  • Panoramas
  • : Mes lectures. La langue française. Français langue étrangère.
  • Contact

Profil

  • Pichenette
  • Professeur de français langue étrangère.
Coach en orthographe.
Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.
  • Professeur de français langue étrangère. Coach en orthographe. Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.

Vous Cherchez Un Article?

Je Classe Autrement!