Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 12:58

 

Sélection

Sélections

Lauréat

1

2

3

 

Limonov, Emmanuel Carrère. (POL)
     1ière sélection Prix Goncourt, 1ière sélection Grand Prix de l'Académie française  

ü

ü

            ü

Du temps qu’on existait, Marien Defalvard (Grasset)

 

 

 

Kampuchéa, Patrick Deville (Seuil)
     2ième sélection Prix Fémina, 2ième sélection Prix Médicis

 

 

 

Un amour de frère, Colette Fellous (Gallimard)
     3ième sélection Prix Fémina

 

 

 

Brut, Dalibor Frioux (Seuil)
     2ième sélection Prix Médicis

ü

 

 

L’art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard)
     Lauréat Prix Goncourt, 3ième sélection Prix Fémina, 1ière sélection Prix Interallié, 2ième sélection Prix Médicis

ü

ü

 

 

 

 

Pas de 1ière sélection

Oublier Modiano, Marie Lebey(Léo Scheer)    ü

 

 

Jayne Mansfield 1967, Simon Libérati (Grasset)
     1ière sélection Prix Goncourt, lauréat Prix Fémina, 3ième sélection Prix Interallié

ü

 

 

Paris en temps de paix, Gilles Marti-Chauffier (Grasset)

 

 

 

Du domaine des murmures, Carole Martinez (Gallimard)
     Lauréate prix Goncourt des lycéens, 3ième sélection Prix Goncourt, 2ième sélection Prix Médicis

 

 

 

Le système Victoria, Eric Reinhardt (Stock)
     1ière sélection Prix Goncourt, 1ière sélection Grand Prix de l'Académie française  

ü

ü

 

Le ravissement de Britney Spears, Jean Rolin (POL)

     2ième sélection Grand Prix de l'Académie française  

 

 

 

Tout, tout de suite, Morgan Sportès. (Fayard)
     2ième sélection Prix Goncourt, 2ième sélection Prix Interallié

ü

ü

 

Vers la mer, Anne-Sophie Stefanini (Lattès) 

 

 

 

Assommons les pauvres !, Sumana Sinha (Ed de l’Olivier)

     2ième sélection Prix Médicis étranger

ü

ü

 

Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de Vigan.(Lattès)
     2ième sélection Prix Goncourt, 2ième sélection Prix Fémina, 1ière sélection prix Médicis

 

 

 

         

 

Au deuxième tour de scutin, Emmanuel Carrère a été désigné lauréat du prix Renaudot par 6 voix contre 4 à Sylvain Tesson, Dans les forêts de Sibérie, qui était sélectionné jusqu'à présent dans la catégorie "Essais".

Ne pas chercher à comprendre les dédales de la pensée des jurés!

 

Le prix Renaudot est un prix  créé en 1926 par dix critiques littéraires qui attendaient la proclamation faite par le président de l’Académie Goncourt afin de pouvoir écrire leur article sur l'oeuvre primée. Peut-être un peu las d'attendre (les réunions pouvant sérieusement traîner en longueur), l'un des journalistes émit l'idée de créer leur propre prix : "un prix de journalistes, auquel nous donnerions le nom de Théophraste Renaudot, le premier journaliste."
( médecin de Louis XIII et ami de Richelieu, à l'origine de grandes institutions comme : les monts de Piété, les petites annonces, l'assistance publique, l'agence pour l'emploi et la Presse) Les membres du Renaudot voulurent immédiatement intégrer une femme dans leur projet (alors que le Goncourt était strictement masculin).

Le prix Fémina et le prix Interallié seraient créés alors par des personnes "rejetées" par le Renaudot, un peu frustrées …

Ce prix est une sorte de compensation au Prix Goncourt, copié sur son modèle. Il récompense « l’oublié » de l’Académie, proclamé au même restaurant, en même temps! Deux livres sont désignés au cas où le lauréat du Renaudot aurait déjà le Goncourt.

 

Prix Goncourt 2011, Lauréat et sélections

Grand prix de l'Académie française 2011, sélections et lauréat

Prix Médicis 2011, Lauréat et sélections

Prix Fémina 2011, Lauréat et sélections

Prix Goncourt des lycéens 2011, Lauréat et sélections

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 12:03

Sélections

Lauréat

       1

2

 

 

Rom@, Stéphane Audeguy (Gallimard)

     1ière sélection prix Goncourt

 

 

 

Limonov, Emmanuel Carrère. (POL)

     Lauréat  prix Renaudot, 1ière sélection prix Goncourt

 

 

 

Les amandes amères, Laurence Cossé (Gallimard)

     3ième sélection prix Interallié

ü

 

 

Banquises. Valentine Goby.(Albin Michel)

 

 

 

Retour à Killybegs, Sorj Chalandon (Grasset)

     3ième sélection Prix Goncourt, 2ième sélection prix Interallié

ü

ü

 

Dans un avion pour Caracas, Charles Dantzig (Grasset)

     2ième sélection prix Médicis, 1ière sélection prix Goncourt

 

 

 

Le corps immense du président Mao, Patrick Grainville (Seuil)

 

 

 

Les îles, Philippe Lançon. (Lattès)

     1ière sélection prix Interallié

 

 

 

Le système Victoria, Eric Reinhardt (Stock)

     3ième sélection prix Renaudot, 1ière sélection prix Goncourt

 

 

 

Le ravissement de Britney Spears, Jean Rolin (POL)

     1ière sélection prix Renaudot

ü

 

 

 

Sorj Chalandon a reçu le Grand Prix du roman de l'Académie française.

Il a obtenu 13 voix dès le premier tour, contre 4 voix à Laurence Cossé (Les amandes amères, Gallimard), 2 voix à Jean Rolin (Le ravissement de Britney Spears, P.O.L.), et une voix blanche.



Retour à Killybegs a pour thème la vie d’un homme originaire d’Irlande du Nord, qui entre dans l’IRA et trahit.

 

Sorj Chalandon a reçu le prix Médicis en 2006 pour Une promesse et le Prix Joseph Kessel pour Mon traître en 2008.

Journaliste (collaborateur du Canard Enchaîné), il a aussi été récompensé du Prix Albert-Londres en 1988 pour ses reportages sur l'Irlande du Nord et le procès Klaus Barbie.



 

Je viens de découvrir que l’Académie française n’est pas avare de ses prix ! Outre le « Grand prix », elle n’en distribue pas moins de 45 !!!!!!!!!

 

Grand prix de littérature Henri Gal

Prix Jacques de Fouchier

Prix Maurice Genevoix

Grand prix Moron

Prix de la Biographie (littérature)

Prix de la Biographie (Histoire)

Prix de l'Essai

Prix de la Nouvelle

Prix d'Académie

Prix Théophile Gautier

Prix François Coppée

Prix Paul Verlaine

Prix Henri Mondor

Prix Maïse Ploquin-Caunan

Prix Montyon

Prix La Bruyère

Prix Jules Janin

Prix Emile Augier ,

Prix Emile Faguet

Prix Louis Barthou

Prix Anna de Noailles

Prix Roland de Jouvenel

Prix Biguet

Prix Eve Delacroix

Prix Pierre Benoit

Prix Jacques Lacroix

Prix Guizot

Prix Eugène Colas

Prix Eugène Carrière

Prix Georges Goyau

Prix Louis Castex

Prix Monseigneur Marcel

Prix Diane Potier-Boes

Prix François Millepierres

Prix Mottard

Grand prix de littérature

Prix Henri de Regnier

Prix Raymond de Boyer de Sainte-Suzanne

Grand Prix Gobert

Prix Léon de Rosen

Grand Prix de Poésie

Grand Prix de Philosophie

Prix de littérature Paul Morand

Grand Prix de la Francophonie

Prix de la Critique

 

Et non! Si cette année, je m'intéresse aux prix littéraires "majeurs", et bien sûr au prix des lecteurs des Ecrivains du sud, je ne rentrerai pas dans le détail de tous ceux-là ...

 

Prix Goncourt 2011, Lauréat et sélections

Prix Renaudot 2011, Lauréat et sélections

Prix Médicis 2011, Lauréat et sélections

Prix Fémina 2011, Lauréat et sélections

Prix Goncourt des lycéens 2011, Lauréat et sélections

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 00:00

Tout, tout de suite Fayard, septembre 2011

 

 Coup de coeur.

Lauréat prix Interallié 2011,

Deuxième sélection prix Goncourt  et 3ième sélection prix Renaudot 2011

Prix des lecteurs des Ecrivains du Sud 2012. Sélection.

Globe de cristal littérature 2012

 

Roman, il est écrit que c'est un roman. C'est aussi un fait divers, sinistre, effrayant. Et le livre n'est pas le récit du fait divers, il est ce que la littérature amène à la réflexion sur un fait-divers.
L'écriture au couteau, on entend souvent le terme d'écriture blanche, de Sportès ne laisse aucune place au pathos, ne juge pas, décrit l'enchaînement de circonstances, l'implication de chaque protagoniste, la soumission au chef, le refus de la responsabilité. Un problème sociologique est posé. Remarquable.


En 2006, un citoyen français musulman d'origine ivoirienne a kidnappé et assassiné, dans des conditions particulièrement atroces, un citoyen français de confession juive. J'appelle le premier Yacef, le second Elie. L'un a 25 ans, l'autre 23. J'ai réélaboré ces faits à travers mon imaginaire, pour en nourrir une création littéraire, une fiction. Seule leur logique m'intéressait, leur signification implicite: ce qu'ils nous disent sur l'évolution de nos sociétés. Au demeurant, qu'est-ce qu'un "fait"? Les médias, sur cette affaire, ont produit nombre de variations romanesques: le gang des barbares. Différemment sans doute, mon livre appartient au genre du roman. Appelons-le: "conte de faits".


Les faits sont réels et personne ne peut les ignorer: Morgan Sportès a enquêté très précisément sur le tragique enlèvement d'Ilan Halimi par "le gang des barbares", son calvaire et son meurtre. Il a lu les dossiers (8000 pages), il s'est rendu sur place, il a rencontré les policiers, les avocats, des témoins, il a lu les comptes-rendus des communications entre Fofana et la famille, il a correspondu avec certains détenus.


Les faits sont réels et pas une minute, le lecteur ne peut s'abstraire de ce fait.
Morgan Sportès met en scène les faits, accumule les détails, adopte un style un peu froid, d'une précision chirurgicale, utilise le langage des "cailleras" (les Blancs, par exemple sont des jambons-beurre ou des Gaulois; les juifs, des Feujs) et démontre l'incroyable engrenage suivi par cette troupe sordide de "Pieds-Nickelés".
Il décrit des jeunes d'origines diverses, mineurs, jeunes parents, incultes, déscolarisés, incapables de s'exprimer (ils disent avoir des relations "spiritueux" avec la religion, ils parlent de "l'escale" de la violence) vivant de petits trafics, tous obsédés par l'argent facile, incapables de comprendre la gravité de leurs actes, et ne discernant pas la fiction de la réalité.
Il décrit des jeunes ne sachant pas conduire, ou conduisant mal, se perdant dès qu'ils sortent de leur cité, ratant tout ce qu'ils entreprennent.

Je veux tout et tout de suite, la street m'a toujours coaché
J'suis toujours chaud, eh, négro, j'suis jamais fauché...
Quand ma Lamborghini est sale, j'appelle Sarkosy pour un coup de Karcher...
Mes lyrics te pètent les chicots, c'est mieux pour sucer des bites
Le rap, la drogue, les courses poursuites
J'ai pas le temps pour le Smic
Les Assedic, moi j'veux tout et tout de suite...

Booba, Tout et tout de suite

 


Effrayants. Ces jeunes perdus ont été élevés en France, ont suivi les cours de l'école républicaine et pour certains ont été élevés par des parents intégrés qui travaillent et s'inquiètent pour leurs enfants.

Les barbares ne viennent donc pas d'une lointaine et archaïque périphérie de l'abondance marchande, mais de son centre même.

Jaime Semprun, L'abîme se repeuple, 1997

 

Il faut lire ce livre!


 Morgan Sportès avait déjà écrit" L'Appât", en 1990, adapté au cinéma par Tavernier, sur un autre fait divers démontrant la spirale infernale menant à l'assassinat.

 

Une expérience scientifique peut donner une des clefs pour comprendre cet engrenage et la passivité des membres du gang: Expérience Milgram, I comme Icare

 

L' opinion  de mon amie Sophie à lire ici


Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 23:02

Prix Goncourt 3ième sélection

Retour à Killybegs, Sorj Chalandon (Grasset)


L'art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard)


Du domaine des Murmures, Carole Martinez (Gallimard)


La belle amour humaine, Lyonel Trouillot (Actes Sud).

 

Prix Renaudot 3ième sélection

Romans

Limonov, Emmanuel Carrère. (P.O.L)

L'art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard)

Le système Victoria, Eric Reinhardt (Stock)

Assommons les pauvres !, Shumona Sinha (L'Olivier)

Tout, tout de suite, Morgan Sportès.(Fayard)

 

Essais

Le souvenir du monde: essai sur Chateaubriand, Michel Crépu (Grasset)

Fontenoy ne reviendra plus, Gérard Guégan (Stock)

Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson (Gallimard)

 

 

Prix Fémina, 3ième sélection

Romans français

Des garçons d’avenir, Nathalie Bauer (Philippe Rey)


Un amour de frère, Colette Fellous (Gallimard)


L’art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard)


Jayne Mansfield 1967, Simon Liberati (Grasset)


Comme une ombre, Michel Schneider (Grasset)



 

Romans étrangers:



Sanctuaire du coeur, Duong Thu Huong (Sabine Wespieser)


Dire son nom, Francisco Goldman (Bourgois)


Une femme fuyant l’annonce, David Grossman (Seuil)


Muse, Joseph O’Connor (Phébus)


Persécution, Alessandro Piperno (Liana Levi)



 

Essais:



Frida Kahlo : la beauté terrible, Gérard de Cortanze (Albin Michel)


Emportée : récit, Paule Du Bouchet (Actes Sud)


L'homme qui se prenait pour Napoléon : pour une histoire politique de la folie, Laure Murat (Gallimard)

Enfance obscure, Pierre Péju (Gallimard)


Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson (Gallimard)


Prix Goncourt 2011, Lauréat et sélections

Prix Renaudot 2011, Lauréat et sélections

Grand prix de l'Académie française 2011, sélections et lauréat

Deuxièmes sélections prix Goncourt, Renaudot, Fémina, Médicis 2011

Première Sélection Prix Fémina 2011

Première sélection prix Médicis 2011

Première Sélection Prix Goncourt et Renaudot 2011

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 22:00

Limonov P.O.L., Août 2011

Lauréat prix Renaudot 2011 , première sélection prix Goncourt 2011 .

Lauréat du prix de la Langue française 2011

Lauréat du prix des Prix littéraires 2011


15 jours que ce roman épais me nargue sur ma pile de livres! 15 jours que je retarde le moment de l'ouvrir, rebutée par son épaisseur (489 pages), son titre, son sujet! J'ai traîné trop longtemps un autre pavé qui aurait mérité 300 pages de moins, au moins!, et je souhaite un peu de légèreté. Mais bon, il fait beau, je dispose du temps du déjeuner pour le déflorer, alors... 

 
Une page, une seule page, mon appétit de lectrice est éveillé et je sais que je ne ferai pas tout ce que j'ai prévu aujourd'hui, que je vais essayer de retourner le temps pour grappiller quelques minutes de plus et finir au moins le chapitre, puis que je vais courir pour rattraper ces précieuses minutes.


Une biographie romancée sur un homme qui fascine l'écrivain et une plongée en Russie, puis embarquement dans les valises de cet inclassable à New York, Paris, Belgrade.

Limonov, lui, a été voyou en Ukraine; idole de l'underground soviétique, clochard puis valet de chambre d'un milliardaire à Manhattan; écrivain à la mode à Paris; soldat perdu dans les Balkans; et maintenant dans l'immense bordel de l'après-communisme, vieux chef charismatique d'un parti de jeunes desperados. Lui-même se voit comme un héros, on peut le considérer comme un salaud: je suspends sur ce point mon jugement. Mais ce que j'ai pensé, après avoir simplement trouvé drôle l'anecdote des lavabos à Savatov, c'est que sa vie romanesque et dangereuse racontait quelque chose. Pas seulement sur lui, Limonov, pas seulement sur la Russie, mais sur notre histoire à tous depuis la fin de la seconde guerre mondiale.
Quelque chose, oui, mais quoi? Je commence ce livre pour l'apprendre.


 Ce récit est aussi une vision de l' histoire de la Russie depuis 50 ans. C'est tout le talent de Carrère, remarquable observateur, de dépasser la biographie pour dessiner "un" portrait de notre monde. Hypnotisant

La révolution a cessé de dévorer ses enfants, le pouvoir, selon le mot d'Anna Akhmatova, est devenu végétarien.

(     )

Seule en France, mais d'accord avec l'immense majorité des Russes, ma mère parlait de Gorbatchev comme d'un apparatchik débordé par les forces qu'il avait sans le vouloir mises en branle, et d'Eltsine comme de l'homme incarnant l'aspiration de son peuple à la liberté. Formé par le communisme, il avait eu le courage de rompre avec lui. Il avait suivi, au côté d'Elena Bonner, le cercueil de Sakharov. Il avait défendu la Maison Blanche comme La Fayette avait pris la Bastille, déclaré hors la loi le parti qui étouffait les consciences et liquidé l'Union qui emprisonnait les nations. 

(     )

Cependant, à l'idée qu'on veuille les rendre moins riches, les oligarques prennent peur, d'autant plus peur qu'ils viennent d'inventer et de vendre à Eltsine une combine merveilleuse pour s'enrichir encore davantage: "les prêts contre actions". (     ) L'échéance tombe après la présidentielle, il est donc vital pour les oligarques qu'Eltsine soit encore président à ce moment

(     )

Dans le chaos des premières années 90, il (Poutine) s'est retrouvé parmi les perdants, les floués, réduit à conduire un taxi. Arrivé au pouvoir, il aime, comme Edouard, se faire photographier torse nu, musclé, en pantalon de treillis, avec un poignard de commando à la ceinture. Comme Edouard, il est froid et rusé, il sait que l'homme est un loup pour l'homme, il ne croit qu'au droit du plus fort, au relativisme absolu des valeurs, et il préfère faire peur qu'avoir peur. Comme Edouard, il méprise les pleurards qui jugent sacrée la vie humaine.(     ) La différence avec Edouard, c'est que lui a réussi.


Carrère est très agréable à lire, intéressant, bien informé.


Cependant, j'ai quelques bémols:
Il est trop fasciné par Limonov.Il ne peut s'empêcher d'être parfois très vulgaire comme dans son précédent roman, D'autres vies que la mienneun moyen de se comporter comme un "mauvais garçon" et de s'éloigner de sa bonne éducation et de sa vie rangée dont il se plaint?Et un égocentrisme, non dénué de complaisance, exaspérant.

Mon idéal était de devenir un grand écrivain, je me sentais à des années -lumières de cet idéal et le talent des autres m'offensait. Les classiques, les grands morts, passe encore, mais les gens à peine plus âgés que moi ... S'agissant de Limonov, ce n'est pas au premier chef son talent d'écrivain qui m'a impressionné. (     ) Plus je le lisais, plus je me sentais taillé dans une étoffe terne et médiocre, voué à tenir dans le monde un rôle de figurant, et de figurant amer, envieux, de figurant qui rêve des premiers rôles en sachant qu'il ne les aura jamais parce qu'il manque de charisme, de générosité, de courage, de tout sauf de l'affreuse lucidité des ratés.

 

Journal d'un raté2ième sélection prix de Flore 2011

En raison du succès de ce roman, après Journal d'un ratéAlbin Michel rééditera en novembre deux autres romans d'Edouard Limonov: Autoportrait d'un bandit dans son adolescence et Le petit salaud.

Limonov abandonne sa nationalité française. Lire:link    

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 18:57

Voici les deuxièmes sélections.
La plupart des doublons ont disparu, ce qui semble logique. 
 
Certains livres dont on a beaucoup parlé avant leur parution n'en font plus partie, ils ont fait "pchitt!", les jurys ont donc enfin lu tous les livres ou ont effectué une vraie sélection. Il me semble que la deuxième sélection, plus ramassée, est une vraie sélection, un vrai choix de livres.
D'autres livres se détachent du lot et se maintiennent dans les sélections de plusieurs prix, ils devraient être particulièrement intéressants, notamment celui d'Alexis Jenni qui signe là son premier ouvrage.
Finalement, ces listes ne me déplaisent pas et cette année, je vais piocher mes choix de lecture dans ces deuxièmes sélections. Je ferai un bilan en juin et me ferai ainsi ma propre opinion sur la valeur de ces prix littéraires en tant que simple lectrice. Cette recherche au sujet de la rentrée littéraire de septembre, des prix littéraires, croisée avec une lecture assidue des critiques est finalement très intéressante et m'aura beaucoup amusée!
Je tiens à préciser que je fais partie du jury des lecteurs des Ecrivains du sud, et que nous ne subissons absolument aucune pression ou influence pour les votes!

2ième sélection prix Goncourt :

- Retour à Killybegs, Sorj Chalandon (Grasset)

- Les souvenirs. David Foenkinos  (Gallimard)

- L'art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard).2 ième sélection prix Fémina et Renaudot et Médicis

- Du domaine des murmures, Carole Martinez (Gallimard). 2ième sélection prix Médicis

- Des vies d'oiseaux, Véronique Ovaldé (L'Olivier)

- Tout, tout de suite. Morgan Sportès (Fayard). 2ième sélection prix Renaudot

- La belle amour humaine, Lyonel Trouillot (Actes Sud)

- Rien ne s'oppose à la nuit. Delphine de Vigan (Lattès). 2 ième sélection prix Fémina

 

2ième sélection prix Renaudot:

Limonov, Emmanuel Carrère. (P.O.L)
1ière sélection prix Goncourt. Prix de la langue française.

- Brut, Dalibor Frioux (Seuil).
 2ième sélection prix Médicis

- L'art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard).  2ième sélection prix Goncourt et Fémina et Médicis

- Oublier Modiano, Marie Lebey (Leo Scheer)


- Jayne Mansfield 1967, Simon Liberati (Grasset). 2 ième sélection prix Fémina

- Le système Victoria, Eric Reinhardt (Stock)

- Assommons les pauvres !, Shumona Sinha (L’Olivier)

Tout, tout de suite. Morgan Sportès(Fayard). 2ième sélection prix Goncourt 

 

2 ième sélection prix Fémina

Romans français

- Un certain mois d’avril à Adana, Daniel Arsand (Flammarion)

- Des garçons d’avenir, Nathalie Bauer (Philippe Rey)

- Kampuchéa, Patrick Deville (Seuil). 2ième sélection prix Médicis

- Cheyenn, François Emmanuel (Seuil)

- Un amour de frère, Colette Fellous (Gallimard)

- Pas d'inquiétude, Brigitte Giraud (Stock)

- L'art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard). 2 ième sélection prix Goncourt et Renaudot et Médicis

- Jayne Mansfield 1967, Simon Liberati (Grasset).
 2ième sélection prix Renaudot

- Comme une ombre, Michel Schneider (Grasset)


- Rien ne s'oppose à la nuit. Delphine de Vigan (JC Lattès). 2ième sélection prix Goncourt 

Romans étrangers

- La répétition, Eleanor Catton (Denoël)


- Dire son nom, Francisco Goldman (Bourgois)


- Une femme fuyant l'annonce, David Grossman (Seuil).
 2ième sélection prix Médicis

- Les revenants. Laura Kasischke (Bourgois)

- Don Juan de la Manche ou L'éducation au désir, Robert Menasse (Verdier)

- Muse, Joseph O’Connor (Phébus)


- Persécution, Alessandro Piperno (Liana Levi.)
 2ième sélection prix Médicis

- A travers tous les miroirs, Ursula Priess (Zoé)


- La tristesse des anges, Jon Kalman Stefansson (Gallimard)


- Sanctuaire du coeur, Duong Thu Huong (Sabine Wespieser)

 

2ième sélection prix Médicis:

Romans français :

- Un avenir, Véronique Bizot (Actes Sud)


- Reine de nuit, Stéphane Corvisier (Grasset)


- Dans un avion pour Caracas, Charles Dantzig (Grasset)


- Kampuchéa, Patrick Deville (Seuil).
 2 ième sélection prix Fémina

- Brut, Dalibor Frioux (Seuil).
 2ième sélection prix Renaudot

- Pas d'inquiétude, Brigitte Giraud (Stock)


- L'art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard).
 2ième sélection prix Goncourt, Renaudot et  Fémina

- Ce qu'aimer veut dire, Mathieu Lindon (P.O.L)


- Du domaine des murmures, Carole Martinez (Gallimard)
 2ième sélection prix Goncourt

- D'un pays sans amour, Gilles Rozier (Grasset)



Romans étrangers :

- Quatre jours en mars, Jens Christian Grondahl (Gallimard)


- Une femme fuyant l'annonce, David Grossman (Seuil).
 2 ième sélection prix Fémina

- Les prétendants, Marco Lodoli (P.O.L)


- Persécution, Alessandro Piperno (Liana Levi).
 2 ième sélection prix Fémina

- Crimes, Ferdinand Von Schirach (Gallimard)



Essais :

- Faute d'identité, Michka Assayas (Grasset)


- Le dépaysement : voyages en France, Jean-Christophe Bailly (Seuil)


- L'homme qui se prenait pour Napoléon : et autres essais pour une histoire politique de la folie, Laure Murat (Gallimard)


- Carnets de l'interprète de guerre : sur la guerre, comme je l'ai vue, de la bataille de Moscou Jusqu'aux derniers jours dans le bunker d'Hitler, et la tentative de Staline de récrire l'histoire, Elena Rjevskaia (Bourgois)


- Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson (Gallimard)

 

Les autres sélections:

3ièmes sélections Prix Goncourt, Renaudot, Fémina 2011

 

Prix Goncourt 2011, Lauréat et sélections

Prix Renaudot 2011, Lauréat et sélections

Grand prix de l'Académie française 2011, sélections et lauréat 

Prix Médicis 2011, Lauréat et sélections


 

 

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 12:00

 Kasischke revenants Bourgois, septembre 2011

Deuxième sélection prix Fémina étranger.

Encore un livre sur un campus américain ? De belles et blondes étudiantes? Des professeurs sexy? Une mort mystérieuse ? Un rite initiatique ? Peut-on encore écrire sur un tel sujet et revisiter tous ces thèmes éculés ?

Oui, mille fois oui ! Laura Kasischke signe un triller littéraire formidable, captivant, très très très bien construit, écrit avec grâce.

 

C’est à la fois calme et macabre, envoûtant et horrifiant. La prose, poétique et sombre, s’attarde sur le quotidien, rythmé par les éléments (neige, clair de lune, brouillard) pour faire ressortir avec subtilité l’aspect morbide de la dégénérescence des jeunes étudiants, lisses en apparence mais drogués, pervertis au sein d'une institution dévoyée. C’est un livre noir, blanc, clair-obscur.

 

Le centre de la toile est un accident : la passagère, Nicole, est tuée. Le conducteur, Craig, en ressort vivant mais sans souvenir. «Deux marbres. Parfaits. Lavés par la pluie. Classiques.» 
Cette scène lugubre et belle, sous un clair de lune, revient marteler de manière obsédante la progression du récit. La romancière tisse l’histoire de part et d’autre de cet événement tragique. Il fait les gros titres de la presse, mobilise les étudiants mais personne n’écoute ce que relate la prof de musique arrivée la première sur les lieux du drame. Les incohérences commencent.
Puis, un autre étudiant, Perry, révèle avoir croisé Nicole sur le campus.
Pour enquêter, il obtient l’aide d’un jeune professeur d’anthropologie, Mira, spécialisée dans la mort et les rites funéraires.
Nicole, la belle, la douée, l’adorable Nicole, qui ne voulait pas de sexe avant le mariage, qui était obsédée par son entrée chez les Omega-Theta-Tau, une prestigieuse sororité de « sœurs » à laquelle elle sacrifiait tout, était-elle si parfaite, Nicole est-elle morte ou vivante ou est-elle un revenant ?

 

C’est le huitième livre de cette romancière très talentueuse, (La Vie devant ses yeux, La Couronne verte, Dans un monde parfait, Rêves de garçons, Suspicious River, A moi pour toujours, Un oiseau blanc dans le blizzard.) née en 1961, professeur à l’université du Michigan. 

 

Comme cette année, je suis curieuse des sélections des prix littéraires, j’ai trouvé le titre de ce livre parmi la première sélection du prix Fémina. J’ai lu quelques critiques sur le net, rares mais excellentes.  Je l’ai cherché dans ma librairie habituelle, 3 des libraires l’avaient gratifié d’un . Je leur ai fait confiance et ne le regrette pas une seconde !
(En comparaison, trônait à côté, le livre d’un autre Américain, Jonathan Franzen, Freedom, que je n’ai pas aimé et qui était totalement vierge de tout !)
Alors, rien que pour ce livre, merci les jurys de prix littéraires pour cette sélection et merci les libraires !

 

 

 

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 20:00

Après vous avoir dévoilé Book: une révolution technologique , je ne résiste pas au plaisir de vous présenter en avant-première le tout nouvel i-phone 6, son concept de conversation réelle, son matériau révolutionnaire, et, malheureusement!, son prix.






Un peu potache, mais cela fait du bien d'être au courant de l'évolution technologique!

 

 

Book: une révolution technologique

 

 

Repost 0
Published by Pichenette - dans Divers
commenter cet article
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 18:15

Encore une autre sélection pour les prix d'automne. C'est la première fois que je m'intéresse de près à ces sélections, et je suis abasourdie devant les recoupements entre les 4 premiers: Goncourt, Renaudot, Médicis, Fémina. Je viens de voir la liste de l'Interallié dont je vais vous faire grâce et on y retrouve encore les mêmes titres!

C'est intéressant pour les lecteurs, je pense ne pas me tromper si je pioche au hasard parmi ceux-ci.

Mais n'y aurait-il que 20 auteurs valables parmi les 654 de cette rentrée littéraire?

Et pourquoi publier tant de livres si c'est pour les condamner avant même leur sortie?


Première sélection pour le prix Fémina 2011

Romans français

Daniel Arsand, Un certain mois d’Avril à Adana (Flammarion)

Nathalie Bauer, Des garçons d’avenir (Philippe Rey)

Patrick Deville, Kampuchea (Seuil). 1ière sélection prix Renaudot

Clara Dupont–Monod, Nestor rend les armes (Sabine Wespieser)

François Emmanuel, Cheyenn (Seuil)

Colette Fellous, Un amour de frère (Gallimard)

David FoenKinos. Les souvenirs  (Gallimard). 1ière sélection prix Goncourt

Brigitte Giraud, Pas d’inquiétude (Stock). 1ière sélection prix Médicis

Alexis Jenni, L’art français de la guerre (Gallimard). 1ière sélection prix Goncourt, Renaudot, Médicis.

Simon Liberati, Jayne Mansfield 1967 (Grasset). 1ière sélection prix Goncourt et Renaudot.

Céline Minard, So long, Luise (Denöel)

Véronique Ovaldé, Des vies d’oiseaux (L'Olivier). 1ière sélection prix Goncourt

Michel Schneider, Comme une ombre (Grasset)

Anne Serre, Les Débutants (Mercure de France-

Delphine de Vigan. Rien ne s'oppose à la nuit.  (JC Lattès). 1ière sélection prix Goncourt, Renaudot, Médicis.

 

Romans étrangers

 

Eleanor Catton, La répétition (Denöel). 1ière sélection prix Médicis

Jonathan Franzen, Freedom (L’Olivier). 1ière sélection prix Médicis

Francisco Goldman, Dire son nom (Bourgois)

Jean-Christian Grondahl, Quatre jours en mars (Gallimard). 1ière sélection prix Médicis

David Grossman, Une femme fuyant l’annonce (Seuil). 1ière sélection prix Médicis

Siri Hustvedt, Un été sans les hommes (Actes Sud)

Laura Kasischke. Les revenants.  (Bourgois)

Joseph O’Connor, Muse (Phébus). 1ière sélection prix Médicis

Alessandro Piperno, Persécution  (Liana Levi). 1ière sélection prix Médicis.

Ursula Priess, A travers tous les miroirs (Editions Zoé)

Jon Kalman Stefansson, La tristesse des anges (Gallimard)

Duong Thu Huong, Sanctuaire du Coeur (Sabine Wespieser)

 

 

Prix Goncourt 2011, Lauréat et sélections

Prix Renaudot 2011, Lauréat et sélections

Grand prix de l'Académie française 2011, sélections et lauréat 

Prix Médicis 2011, Lauréat et sélections

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 12:00

Le jury du prix Médicis au complet a choisi 15 romans français, 11 étrangers et 7 essais.

Alexis Jenni (premier roman), Carole Martinez et Delphine de Vigan sont sélectionnés dans les prix Goncourt, Renaudot et Médicis! 


Quinze romans français :

Un avenir, Véronique Bizot (Actes Sud)


Reine de nuit, Stéphane Corvisier (Grasset)


Dans un avion pour Caracas, Charles Dantzig (Grasset). Sélection prix Goncourt

Kampuchéa, Patrick Deville (Seuil)
Brut, Dalibor Frioux (Seuil). Sélection prix Renaudot

Pas d'inquiétude, Brigitte Giraud (Stock)


Tableaux noirs, Alain Jaubert (Gallimard)


L'art français de la guerre, Alexis Jenni (Gallimard). Sélection prix Goncourt et Renaudot

 

Avant de disparaître, Xabi Molia (Seuil)


Ce qu'aimer veut dire, Mathieu Lindon (P.O.L)


Du domaine des murmures, Carole Martinez. (Gallimard). Sélections prix Goncourt et Renaudot

L'évaporation de l'oncle, Christine Montalbetti (P.O.L)


D'un pays sans amour, Gilles Rozier (Grasset)


Hymne, Lydie Salvayre (Seuil)


Rien ne s'oppose à la nuit, Delphine de ViganSélections prix Goncourt et Renaudot

 

Onze romans étrangers :

La répétition, Eleanor Catton (Denoël)


Freedom, Jonathan Franzen (L’Olivier)


Quatre jours en mars, Jens Christian Grondahl (Gallimard)


Une femme fuyant l'annonce, David Grossman (Seuil)


Les prétendants, Marco Lodoli (P.O.L)


Chansons pour la fille du boucher, Peter Manseau (Bourgois)


Muse, Joseph O'Connor (Phébus)


Persécution, Alessandro Piperno (Liana Levi)


Carnets de l'interprète de guerre : sur la guerre, comme je l'ai vue, de la bataille de Moscou Jusqu'aux derniers jours dans le bunker d'Hitler, et la tentative de Staline de récrire l'histoire, Elena Rjevskaia (Bourgois)


Les dépossédés, Steve Sem-Sandberg (Laffont)


Crimes, Ferdinand Von Schirach (Gallimard)




Sept essais :

Faute d'identité, Michka Assayas (Grasset). Sélection prix Renaudot essais

Le dépaysement : voyages en France, Jean-Christophe Bailly (Seuil)


Le baiser peut-être, Belinda Cannone (Alma)


L'homme qui se prenait pour Napoléon : et autres essais pour une histoire politique de la folie, Laure Murat (Gallimard). Sélection prix Renaudot essais

Assommons les pauvres !, Shumona Sinha (L’Olivier). Sélection prix Renaudot roman et non pas essai !!!

Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson (Gallimard). Sélection prix Renaudot essais

L'origine des systèmes familiaux. Volume 1, L'Eurasie, Emmanuel Todd (Gallimard)

 


 

Prix Goncourt 2011, Lauréat et sélections

Prix Renaudot 2011, Lauréat et sélections

Grand prix de l'Académie française 2011, sélections et lauréat 

Prix Médicis 2011, Lauréat et sélections

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article

Présentation

  • : Panoramas
  • Panoramas
  • : Mes lectures. La langue française. Français langue étrangère.
  • Contact

Profil

  • Pichenette
  • Professeur de français langue étrangère.
Coach en orthographe.
Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.
  • Professeur de français langue étrangère. Coach en orthographe. Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.

Vous Cherchez Un Article?

Je Classe Autrement!