Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 12:09

 

chiffre 3chiffre 8chiffre 5,  ça s’écrit comment ?  

                                               Savez-vous quand cent prend un S ? 

                                                           Et mille ? Il y a des tirets ?????

                                                       Testez-vous !.

Ecrivez en toutes lettres :

  • 1)   Henry de Montherlant. La petite Infante de Castille. 1929

Deuxième volet de la trilogie Les Voyageurs traqués que Montherlant définit comme le « journal intime d’un homme en état de crise ». Le narrateur a, vraisemblablement, visité plusieurs villes d’Espagne mais son récit est centré sur Barcelone où il s’est épris d’une jeune danseuse.

« Barcelone est une ville de 600 200 âmes et elle n’a qu’un urinoir. On devine si à certaines heures il a charge d’âme. Mais je sens qu’il vaut mieux commencer d’une autre façon mon récit. »

  • 2)   Clémentine et Aloysius ont acheté une bicoque à Petaouchnock où on compte 30 pèquenots la semaine et 200 le week-end.
  • 3)   Le nouveau roman de Bernard Werber compte 640 pages et coûte 22, 90 €.
  • 4)   Dans l’émission La Grande Librairie, David Foenkinos  * a lu la page 200 de son roman.
  • 5)   82 exemplaires du roman de David Foenkinos ont été vendus après la diffusion de l’émission. Nous sommes en rupture de stock !
  • 6)   La dernière émission de téléréalité n’a réuni que 4 300 000 téléspectateurs, remettant en cause sa diffusion.

Choisissez :

  • 7)   Grâce à sa discrétion, Aloysius a réussi à photographier la totalité des cent vingt-trois/ cent-vingt-trois/ cent vingt trois invités du mariage qui ont dansé Alexandrie Alexandra.
  • 8)   En remerciement, il a touché une prime de dix pour cent/ dix pour cents.

 

Réponses :

  • 1)   Six cent mille deux cents.
  • 2)   Deux cents. Cent est invariable sauf s’il est multiplié par un autre nombre. Cent pages, deux cents pages.

Attention : dans l’expression "des mille et des cents", cent est employé comme nom et prend la marque du pluriel

  • 3)   Six cent quarante. Cent (suite) est invariable sauf s’il est multiplié par un autre nombre et à condition de n'être suivi d’aucun autre adjectif numéral. Deux cents personnes et deux cent trente personnes.
  • 4)    Deux cent. Il faut distinguer un adjectif numéral « cardinal » (qui indique une quantité) et un adjectif numéral « ordinal » (qui indique un ordre, un rang). Cent est toujours invariable lorsqu’il a une valeur « ordinale ». Charlemagne a été couronné en l’an huit cent.
  • 5)   Quatre-vingt-deux. Comme cent, vingt est invariable, sauf s’il est multiplié par un autre nombre et à condition de n’être suivi d’aucun autre adjectif numéral. Vingt personnes, quatre-vingts personnes, quatre-vingt-trois personnes.
  • 6)   Quatre millions trois cent mille. Million est un nom, comme millier ou milliard. Ils prennent un S au pluriel. Mille est un adjectif numéral, toujours invariable. Mille, deux mille, …
  • 7)   Cent vingt-trois invités. Trait d’union entre les dizaines et les unités. Vingt-trois ans, cinquante-six ans, quatre-vingts ans, cent douze ans.

                     Pas de trait d’union avec ET. Vingt et un, trente et un,…

  • 8)   Dix pour cent. Cent n’est pas multiplié, il est invariable.

 

David Foenkinos. La délicatesse.    

Repost 0
Published by Pichenette - dans Français
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 14:25

L délicatesse      Gallimard. Octobre 2009.

 

 

       Coup de coeur.  Un roman sur le deuil de Nathalie et son retour vers le bonheur. Il y a de jolis passages, de jolies formules. C'est tendre, léger, ironique, grave, sensible. Un petit caillou blanc à déposer sur le chemin d'un lecteur et un jeune auteur à suivre.

 


 

"Poulidor"!

Foenkinos a été sur la liste de tous les prix en 2009. L'expression "Poulidor" des prix est de lui.

1ère sélection 2009: prix Fémina, prix Médicis, prix Goncourt.

2ème sélection 2009: prix Interallié, prix Renaudot.

2ème au prix des Etudiants et des Lecteurs des Ecrivains du Sud.

Dernière ligne droite pour le Goncourt de lycéens

2ème de sa présélection au grand prix des lectrices de Elle

 

En 2010 , Foenkinos a reçu finalement 10 prix littéraires: voir le détail:  Foenkinos. La délicatesse. Film.

Voir mon billet: Prix des Etudiants et des Lecteurs des Ecrivains du Sud


Extraits

Il lui demanda ce qu'elle voulait boire. Son choix serait déterminant. Il pensa: si elle commande un déca, je me lève, et je m'en vais. On n'avait pas le droit de boire un déca à ce genre de rendez-vous. C'est la boisson la moins conviviale qui soit. Un thé, ce n'est guère mieux. a peine rencontrés et déjà s'installe une sorte de cocon un peu mou. On sent qu'on va passer des dimanches après-midi à regarder la télévision. Oui, le thé c'est incontestablement une ambiance de belle-famille. Alors quoi?

(     )

Elle les embrassa et les remercia. Elle était soulagée d'être seule. D'autres n'auraient pas supporté la solitude à ce moment-là. Nathalie en avait rêvé. Et pourtant, la situation ajoutait l'insoutenable à l'insoutenable. Elle avançait dans leur salon et tout était là. A l'identique. Rien n'avait bougé. La couverture toujours sur le canapé. La théière aussi sur la table basse, avec le livre qu'elle était en train de lire. Et fut saisie tout particulièrement par la vision du marque-page. Le livre était ainsi coupé en deux; la première partie avait été lue du vivant de François. Et à la page 321, il était mort. Que fallait-il faire? Peut-on poursuivre la lecture d'un livre interrompu par la mort de son mari?

(     )

Tandis qu'il marchait vers son domicile, des images de son enfance suédoise lui revinrent. Ce fut assez rapide. Les enfances en Suède ressemblent à des vieillesses en Suisse. Mais tout de même, il repensa à ces moments où il s'asseyait, tout au fond de la classe, juste pour contempler le dos des filles. Pendant des années, il avait admiré les nuques de Kristina, Pernilla, Joana, et de tant d'autres filles en A, sans jamais pouvoir effleurer une autre lettre. (     )


Florilège de l'Entretien avec Foenkinos du 10 décembre 2009 aux Ecrivains du Sud.  

C'est un livre sur le deuil du bonheur puis la reconstruction du bonheur. Des choses graves avec des météorites de fantaisie. Et puis plein de petites choses comme mon Panthéon de livres: Woody Allen,... On apprend aussi qui a inventé la moquette ou le nombre de Krispolls en 2002! Si je choisis un passage triste, je botte en touche et finis toujours dans l'humoristique.

Il y a des changements de rythme. Au début, c'est la parodie du bonheur. Il se casse, le rythme se casse. Lors de l'excitation du bonheur, le rythme est rapide. Le corps décide du moment de la fin du malheur.

Trio ou quatuor? Ah! oui! Un matin: - Je vais m'en prendre à une entreprise suédoise, pays étrange, entre Ikéa et Bergman. Avec le taux de suicide le plus élevé au monde... et puis, au final, trois personnes.

Le Suédois (Markus) possède une qualité: le don du bon moment. Par ailleurs, il est aussi discret qu'un point virgule dans un roman de 100 pages. Et j'adorerais lire son histoire dans un roman.

Nathalie vit la complexité du deuil: elle devient le centre du monde alors que son monde n'existe plus. Le roman dans le roman: est-ce qu'on peut continuer à lire un livre interrompu par la mort? Elle pense aussi à l'enfant qu'elle n'aura jamais avec François et au destin qu'il aurait eu. Idem pour John Lennon: qu'aurait-il composé?

Le patron de Nathalie? C'est un jeu d'amour. Je me sens proche de lui, enfin moi à l'adolescence!

J'ai encore envie de développer ce livre. C'est la première fois à la fin d'un livre que je ne peux pas m'en détacher. Et je tiens à mettre mon nom au bas de la liste des écrivains qui ont fait une mauvaise adaptation, un mauvais film. J'ai déjà appris en travaillant avec des réalisateurs sur des films ... qui ne se sont pas faits! J'envisage une adaptation cinématographique.

Créer est une forme de séduction, le jeu avec le lecteur est une connivence. Ce que j'aime: raconter des histoires! Ecrire un roman, c'est travailler le texte. Le sujet ou l'histoire impose le style. Exemple: une histoire d'agence matrimoniale ne peut pas être développée dans un roman, mais au théâtre.

A bientôt sur les écrans!



Informations ultérieures:

Janvier 2011: le film est en préparation!  Foenkinos. La délicatesse. Film.

Août 2011: 10 réimpressions. Tirage: 560000 exemplaires. En-tête des meilleures ventes toutes catégories. (Source Livres Hebdo)

Août 2011: un nouveau livre:  David FoenKinos. Les souvenirs

Novembre 2011: La délicatesse. Film en avant-première

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
7 août 2010 6 07 /08 /août /2010 08:59

Musée haut filmMusée haut, musée basThéâtre sans animaux

 

                Film                                          Editions Babel                              Actes Sud. Papiers

                                                                   Mars 2008                                           Mars 2002

 

   Après avoir vu le film tiré de la pièce à succès éponyme, je me suis précipitée sur les textes de la pièce. Le peuple du musée: visiteurs, gardiens, guides, conférenciers, conservateurs, artistes, déménageurs, ministre, oeuvres, participe à une réflexion décoiffante sur le monde de l'art. Hilarant, irrévérencieux, rafraîchissant. 

Ne surtout pas bouder son plaisir de lire du théâtre.


 

 

 

 

4ème de couverture. Théâtre sans animaux. Neuf pièces facétieuses

J'aime beaucoup les étincelles des courts-circuits, les immeubles qui tombent, les gens qui glissent ou qui s'envolent, bref les sursauts. Ces petits moments délicieux qui nous disent que le monde n'est pas définitivement prévu et qu'il existe encore quelques endroits où la réalité ne nous a pas refermé ses portes sur la tête.

Ces courtes fables, portraits et gribouillis, réunis sous le titre Théâtre sans animaux, sont une modeste contribution à l'art du sursaut et un hommage à tous ceux qui luttent contre l'enfermement morose de la mesure

Jean-Michel Ribes. Juin 2001

    
Extrait
-
Trois billets,s'il vous plaît.
-Exposition permanente ou temporaire?
-Modigliani.
-Exposition temporaire. Un adulte et deux enfants?
-Vous ne l'avez pas tout le temps?
-Pardon?
-Modigliani, vous ne l'avez pas tout le temps?
-Non, l'exposition se termine le 4 novembre.
-C'est pas risqué pour des enfants?
-Modigliani?
-Oui, un peintre temporaire.
-C'est un très grand artiste.
-Peut-être mais c'est la première fois qu'ils vont au musée, j'aimerais autant leur montrer quelqu'un de stable.
-Modigliani est un peintre très important, madame.
-Oui, mais vous ne le gardez pas et ce n'est pas un très bon exemple pour des enfants un artiste qui est renvoyé du musée dans une semaine, reconnaissez...
-L'exposition est magnifique.
-Je n'en doute pas mais je préfère qu'ils commencent sur une base solide, un peintre qui reste au musée toute l'année, un emploi fixe qui les tranquillise, vous savez à cinq et sept ans on comprend tout.
-Dans ce cas, visitez l'exposition permanente.
-Vous avez qui en permanent?
-Oh, beaucoup de monde, Poussin, Watteau, David, Delacroix, Renoir...
-C'est peut-être plus sûr, non?
-Comme vous voudrez... Ca fera 8O francs.
-Je peux vous demander pourquoi vous virez Modigliani? C'est une question de place?
-Madame, je vais vous demander...
-Vous ne pensez pas que vous pourriez plutôt dégraisser chez les vieux, Watteau, franchement, il a fait son temps, non?
-Madame...
-Et Renoir? Ca suffit pas les calendriers et les boîtes de chocolats? C'est vous qui l'avez Le Moulin de la Galette?
-Non.
-Tant mieux, on n'en peut plus du Moulin de la Galette... Alors que Modigliani, c'est un jeune... Non? C'est un jeune ou c'est pas un jeune?
-Je vais vous demander de payer, beaucoup de gens attendent.
-Vous êtes en train de me faire remarquer que je suis temporaire à la caisse, c'est ça!? et que vous, vous êtes permanent!
-80 francs, madame.
-Je ne pense pas que c'est en traitant les visiteurs comme vous traitez Modigliani que vous donnerez à la jeunesse le goût de la peinture! Venez, mes chéris, on s'en va!


 

Repost 0
Published by Pichenette - dans Théâtre
commenter cet article
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 21:49

 

 

08L08R-copie-108I08E :     Sleon une édtue de l’uvinertisé de Cmabrgide, l'ordre des lettres d'un mot n’a pas d’ipmortnace ; la suele cohse qui cmotpe est que la pmeirère et la drenèire ltteres sioent à la bnnoe pclae. Le rsete puet êrte dans un drséorde ttoal et vous puoevz tujoours lrie snas porlbème. C’est prace que le creaveu hmauin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe,  mias le mot cmome un tuot !

abc vrac

Curieux, non? J'ai même testé ceci avec des étudiants étrangers en langue française, et après quelques secondes de surprise, ils ont réussi à lire, sans effort. 
Cette découverte dans les années 60 a influencé les recherches sur les techniques d'apprentissage de la lecture. D'où la méthode globale...
Comme quoi lire et écrire ne remuent pas nos méninges selon la même recette.

 

A lire également: UN B34U JOUR D'373

 

 

reçu par internet

Repost 0
Published by pichenette - dans Français
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 21:48

Un de mes grands plaisirs de cette année à Aix en Provence fut d'assister aux entretiens, à certaines master classes et cerise sur le gâteau de devenir membre du jury.

    

Giono Logo NB petit 2-1Giono Logo NB petit 2-1      

Le Prix des Étudiants et des Lecteurs des Écrivains du Sud

est un prix littéraire organisé par Le Centre des Ecrivains du Sud – Jean Giono

à Aix en Provence


Il récompense un roman de la rentrée littéraire, que son auteur est venu présenter à l’Institut d’Etudes Françaises  au cours d’une Master class ou d’un Entretien.

Ces rencontres de 2 heures sont ouvertes à tous, sur inscription. Elles sont passionnantes du fait de la proximité entre les auteurs et le public, la décontraction et la sincérité. 


Le Jury, présidé par Paule Constant *, est composé d’une centaine de personnes: étudiants de l’Institut d’Études pour Étudiants Étrangers, et public des Entretiens et Master Classes organisés par le Centre des Ecrivains du Sud – Jean Giono. 

 

* Prix Goncourt 1998. Confidence pour Confidence. 

Lien pour Paule constant: link


 

Les livres en compétition pour le prix 2010  :


Gwenaëlle Aubry : Personne  (Mercure de France) 

David Foenkinos. La délicatesse.   (Gallimard )

Brigitte Giraud : Une année étrangère  (Stock) 

Dany Laferrière : L'énigme du retour  (Grasset) 

Noëlle Revaz : Efina  (Gallimard) 

Philippe Routier : Pour une vie plus douce  (Stock) 

Lydie Salvayre : BW  (Seuil) 



 

Une année étrangère    Le Prix 2010 a été attribué à 

    Brigitte Giraud.  Une année étrangère  (Edition Stock).*




   L'expérience de cette jeune fille au pair ressemble beaucoup au roman de formation ou d'éducation classique. A la fin de cet apprentissage, Laura sera devenue adulte. Brigitte Giraud a vécu une année au pair en Allemagne: il y a donc une part d'autobiographie dans ce roman. Elle connaît les malentendus, l'angoisse, l'incompréhension qui résultent de la non maîtrise de la langue: l'impossibilité de dire et de comprendre qui enferme chacun dans un mutisme douloureux. Outre le talent de l'auteur, le sujet du livre rappelant aux étudiants leur propre expérience a compté dans le choix. 



Brigitte Giraud est née en Algérie en 1960.

La chambre des parents (Fuyard, 1997),

Nico (Stock, 1999),

Marée noire (Stock, 2004),

J'apprends (Stock, 2005),

Un récit, À présent (Stock, 2001)

L'amour est très surestimé (Stock), prix Goncourt de la nouvelle 2007. 


*( par 21 voix contre 19 à David Foenkinos pour La délicatesse)



Notre année étrangère

Lors du vote, les étudiants étrangers ont présenté un spectacle de lecture de leurs textes, sur le thème: "Notre année étrangère", à partir de leurs motivations pour venir en France étudier la langue, ou leur expérience française. Remarquable.

Lien pour lire le texte "Notre année étrangère" : link

 

 

Un grand merci à Paule Constant, Martine Miletto, Laurent Kiefer, et tous les bénévoles de nous offrir de tels rendez-vous.


Repost 0
Published by Pichenette - dans Rencontres
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 21:44

Le jour où Nina Simone ... Actes Sud. Janvier 2008 

   Très beau titre.
L'histoire réelle de Darina (1968) est dure, passionnante, car elle est libanaise et sa vie concentre tous les événements de son pays en guerre civile. Elle est devenue une actrice belle, ardente, surtout libre.
Vérité, violence, idéologie, rêve, haine, folie, peur, sexe, drogue, refus des règles sociales et des convenances religieuses, vengeance, tout cela se retrouve dans sa passionnante confession.
L' écriture distanciée de l'écrivain algérien M Kacimi n'explique cependant pas les bouleversements politiques et donc familiaux de la vie de la belle actrice et ni son tempérament de feu.

Incipit
-Arrêtez ce Coran de malheur!
Je ne sais pourquoi j'ai crié. Mais je devais crier pour ne pas trahir la promesse faite à mon père: ne laisser personne lire le Coran à son enterrement.

 

Révélation à Avignon en 2007

 

 

 

 link

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 21:43

Voici les réponses de certains de mes étudiants. 

 

 

Truc

On sait parler français quand on connaît ce petit mot !

Vitaliy

 

      Méli-mélo

C’est tout en même temps. Dans le langage familier, ça veut dire : mélangé, désordonné. Lorsqu’on vit dans une autre langue, il y a plusieurs mots qui nous tiennent à cœur. Ces paroles préférées font partie de notre liberté d’expression.

 Méli-mélo colle à l’oreille comme son propre sens. J’aime l’idée de mettre ensemble les choses, et pourquoi pas , les cultures.

Claudia

 Iceberg

 Mon mot préféré est : iceberg.

Parce que, prononcé à la française, il unit les trois langues qui me sont chères.

Le français : iceberg,

L’anglais : ice (glace) et

L’allemand : Berg (montagne)

Hanna

 Distingué

C’est un mot que nous utilisons toujours à la fin , quand nous écrivons des lettres formelles.

Je le trouve plein de respect supérieur.

Martha

 Marrant

 Marrant est lun de mes mots préférés de la langue française parce que je lai appris tout au début dans ma famille daccueil.
Je l
ai entendu très souvent et je me disais :-« Pourquoi marron ? Comme bleu, rouge, vert ? Cest cool = cest bleu ? ? ? ? »

Mais après, je lai trouvé dans mon dictionnaire : marrant !

Kathi

 La neige

Parce que c'est la chose la plus belle que j'ai vue en France

Et quand elle arrive, cest vraiment émouvant.

Palmira

 f  ami  lle

J'aime bien ce mot parce qu'il signifie: l'amour, l'affection, la tendresse, la sécurité et la protection.
Je ne considère pas uniquement mon père, ma mère ou ma sœur comme ma famille, mais aussi les personnes proches avec lesquelles je me sens à l’aise. 

En français, le mot famille contient déjà le mot ami . Hasard ou non, pour moi, c’est tout à fait juste parce que tes amis peuvent devenir ta famille !

Kath

 Ananas

 C’est vraiment drôle de le dire !

Essayez vous-même !

Lauren

 Invraisemblablement

 A mon avis, chaque langue a des mots longs et difficiles à prononcer.

Mais quand jai lu le mot invraisemblablement , tous les autres mont semblé très faciles et simples.

Cest un mot qui comporte plusieurs parties. Il est comme un train avec beaucoup de wagons. Et pour le dire vite et facilement, vous devez vous exercer longtemps.

Finalement, quand vous êtes capables de dire invraisemblablement vite et sans faute, vous pouvez confirmer que vous êtes capable de prononcer tous les mots de toutes les langues. Jai essayé !

Pour parler franchement, la traduction russe de ce mot nest pas très facile à prononcer. Jai demandé à quelques personnes françaises de dire le mot nepravdopodobno

Le même résultat et la même réaction :-«  Comment pouvez-vous dire ça ! »

Donc, cest pour se venger !

Lara

 

 
 

Mon mot préféré en français ?
Mon mot préféré vous démontre sa beauté totale avec un autre mot, et comme je les utilise toujours ensemble, je vous les présente ensemble.

Si quelqu'un me demande mon âge, je suis obligée de dire, de me forcer à dire:

 

- « J’ai Vingt et un ans. »

Ces deux mots représentent en quelques lettres brutales tout ce qui me pose un tas de problèmes quand je parle français.

En peu de temps, je dois réussir à prononcer trois voyelles nasales. C’est peut-être très beau et charmant venant d’une bouche française, mais du point de vue d’un étranger, c’est une perversité méchante ! Surtout parce qu’il s’agit de trois sons différents, alors aucune chance de s’échapper en répétant le même son !

Et comme si ça ne suffisait pas pour obtenir une crampe colossale pour ma pauvre langue, il y a encore des liaisons ! Mon Dieu, qui a inventé cette bêtise ? Au début de l’apprentissage du français, ils ont du mal à te faire apprendre que la dernière consonne d’un mot n’est pas prononcée, et après ils te corrigent en faisant machine arrière avec ces liaisons. Et là, quand enfin tu crois avoir compris ce système irrationnel, ils te parlent des liaisons interdites ! ! !

Pour résumer, trois voyelles nasales, une liaison obligatoire, et une interdite en douze lettres, parfois, je n’ai plus envie d’être jeune !

Soixante, c’est plus facile.

Svetlana

 Bon

 J’adore ce mot parce que je l’utilise toujours, dans différentes situations : une surprise, après une décision. A mon avis, il est génial !

Andréa

 

Tant pis 

Si quelque chose ne va pas, on dit : tant pis !

C’est bizarre pour moi, mais pourtant je l’aime…

Zina

Repost 0
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 21:42

Le Japon n'existe pas Editions Métaillé. Mai 200
                                                                            Prix Las Dos Orillas


   Un balayeur à l'aéroport bavarde avec ses collègues, avec les voyageurs auxquels il donne des conseils ou raconte des histoires incroyables. Certaines sont vraiment extravagantes, d'autres philosophiques. C'est joli, attachant, ironique sans méchanceté. Cette fable intelligente se déguste le sourire aux lèvres. Plaisir de lire jusqu'à l'excellente chute.
Seul bémol, le parti pris du soliloque s'avère un peu lassant à la longue, car il implique certaines longueurs dans l'introduction des différentes rencontres.


Extrait
...Tokyo? Oh, ce n'est pas le meilleur choix avec tous les endroits qu'il y a à voir dans le monde, vous auriez pu en choisir un autre... si vous avez le temps de changer de billet? Non, bien sûr, l'avion est sur le point de décoller... enfin, façon de parler...
(         )
Réfléchissez un peu. Vous ne trouvez pas que c'est un pays où tout est fait pour décourager le tourisme? J'imagine ceux qui l'ont inventé...
-
D'abord, un sport national...
- Deux obèses en string qui se frappent en se poussant, ce serait drôle, non?
- Et la nourriture, qu'est-ce qu'on pourrait trouver de pire? 
- Du poisson cru, ça paraît répugnant... 
- Oui, ... et avec des baguettes, ha! ha! , pour qu'ils n'arrivent pas à le saisir...
- En plus, ils vont s'asseoir par terre et se bousiller les reins...
- et la langue?
- Quasi impossible à apprendre...
- Avec deux alphabets... ha! ha!
- Non, non, trois... 
Imaginez la rigolade...
(           )
Alors peu importe que vous le sachiez avant ou après: le Japon n'existe pas.
Je sais que ça paraît bizarre. Ne me regardez pas comme ça. Le Japon n'est qu'une façade. Une opération de marketing comme une autre. On l'a inventé pour vendre de la technologie. Et ça a marché.
Made in Japan est aujourd'hui le meilleur label pour vendre une voiture ou un téléviseur.


Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
27 juillet 2010 2 27 /07 /juillet /2010 22:12

La maison du retourEditeur : Nil. 15/2/2007


 

 

 Coup de coeur

 
Jean Paul Kauffmann est journaliste, écrivain et ex-otage au Liban.
20 ans après sa libération, il raconte avec une
 grande délicatesse les quelques mois qui ont marqué son retour à la vie, la recherche de sa maison dans les Landes et sa rénovation, ses rencontres, ses émotions. Il donne envie d'apprécier la nature, le vin, le calme.
Lumineux. Ecriture simple, raffinée, précise. Un grand plaisir, plaisir sans précipitation tellement les pages filent régulièrement et avec douceur.


  

 

 Primé:  La Maison du retour a reçu le prix Maurice Genevoix 2007.

En 2002, Jean-Paul Kauffmann reçoit le Prix de littérature Paul Morand remis par l'Académie française.

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 09:25

Avignon. Un spectacle pour les amoureux des mots.

Duquesnoit s'amuse avec les mots, jongle avec les sonorités, sème les calembours. Feu d'artifice de jeux de mots et rire garanti 100% matière grise. 

Un seul bémol: si vous riez trop, vous en perdez la moitié!


Extrait:

Excès de nos phobies

(     )

Quand rien ne va plus, c'est la faute à l'autre.

Un exemple: 
L'essence augmente. C'est la faute au pétrole!
La hausse du pétrole, c'est la Lybie!

Un autre?
Les cigarettes augmentent, c’est la faute au papier.
Si le papier augmente, c’est la faute au bois.
Si le bois augmente, C’est la Syrie !

En France, on n’a plus de bois. On manque surtout de bouleaux.

 

On nous dit : - Achetez français !

J’ai beau racler les fonds de terroir, j’ai beaucoup de difficultés à retrouver les spécialités gastronomiques qui faisaient la renommée de nos petites villes de province : le sucre de Cannes, le pâté de Foix, le vin de Metz, les pastilles de Mantes, le Chili de Concarneau, le beurre de la Grande Motte.

Nos créations artisanales sont reléguées au rang d’antiquités. Plus de lits de Caen. Plus de règle de Troyes.

Chez les marchands d’Albi, plus de culottes de Pau. A Agen, t’as plus d’agendas, plus de plumards à Limoux, plus d’autos à Bagnols, plus de bannières de Bigorre. L’industrie périclite à vue d’œil. Paraît même qu’on manque de palans à Montreuil !

 

(     )

 

L’économie française est attaquée sur son marché intérieur. Près du quart de nos voitures sont japonaises.
Nos chevaux : tout petits, déjà poneys !

 

Beaucoup de nos produits sont importés :
le crêpe : de Chine 
les bergers : Allemands
les tissus : Ecossais
les clefs : Anglaises
les poteries : en glaise également !

 

Interview: link    

 

Repost 0
Published by Pichenette - dans Théâtre
commenter cet article

Présentation

  • : Panoramas
  • Panoramas
  • : Mes lectures. La langue française. Français langue étrangère.
  • Contact

Profil

  • Pichenette
  • Professeur de français langue étrangère.
Coach en orthographe.
Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.
  • Professeur de français langue étrangère. Coach en orthographe. Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.

Vous Cherchez Un Article?

Je Classe Autrement!