Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 11:01

 Marieantoinette     Le Livre de poche.


 Cette biographie de Marie-Antoinette parue en 1933 est extrêmement connue. Pour établir son histoire, Stefan Zweig a puisé à des sources exceptionnelles, entre autres: la correspondance de Marie-Antoinette avec sa mère, Marie-Thérèse d’Autriche, et les archives du comte de Fersen. Il restitue dans sa biographie une dimension intime et personnelle qui éclaire les faits historiques. L'influence des théories freudiennes se fait sentir. Quatre-vingts ans après, l'analyse serait-elle toujours identique? Sans doute pas, mais le style de Zweig nous emporte du début à la fin de son récit.

Extraits

Dans la riche France, les greniers sont vides, les paysans vivent dans l'indigence sur la terre la plus fertile, le pain manque sous le plus beau ciel d'Europe. Il faut que quelqu'un en soit la cause; si les uns manquent de pain, c'est que d'autres mangent trop; si les uns sont écrasés de devoirs, c'est que d'autres se sont arrogés trop de droits. Peu à peu, cette sourde inquiétude, qui précède toujours toute recherche et toute pensée claires, se fait jour dans tout le pays. La bourgeoisie, à laquelle un Voltaire, un Jean-Jacques Rousseau ont ouvert les yeux, commence à juger par elle-même, à critiquer, à lire, à écrire, à s'organiser; parfois, un éclair à l'horizon annonce déjà le grand orage, des fermes sont pillées et les seigneurs féodaux menacés. un vaste mécontentement pèse depuis longtemps, comme un nuage noir, sur tout le pays.

(        )

Etrange paradoxe: ce n'est pas l'incapacité de comprendre la Révolution qui fut fatale à Louis XVI, mais au contraire l'effort touchant que fit cet homme médiocre pour la concevoir. Louis XVI aimait à lire l'Histoire, et jamais, timide adolescent, il ne s'était senti plus ému que le jour où on lui avait présenté personnellement David Hume, l'auteur de cette Histoire d'Angleterre qui était son livre favori. Dauphin, il y avait lu avec le plus vif intérêt le chapitre qui expliquait comment une révolution fut faite sur un roi, Charles d'Angleterre, et comment il finit par être décapité; cet exemple agit comme un puissant avertissement sur le craintif héritier du trône. Et lorsqu'un mouvement de mécontentement analogue se produisit dans son propre pays, Louis XVI crut bien faire, pour se protéger, de relire et d'étudier ce livre, pour y apprendre à temps ce qu'en pareil cas un roi ne devait pas faire: là où l'autre avait été violent, il voulut faire des concessions et par là il espérait échapper à l'issue fatale.

(          )

Goethe dit quelque part, au sujet des dernières paroles exprimées avant la mort, ce mot magnifique: "A la fin de la vie des pensées informes surgissent clairement dans l'esprit, elles sont comme d'heureux et brillants génies qui se posent sur les cimes du passé". Une flamme mystérieuse éclaire aussi cette dernière lettre de la condamnée; jamais Marie-Antoinette n'a résumé ses pensées avec autant de force, avec autant de clarté que dans cet adieu à Madame Elisabeth, à présent gardienne de ses enfants. Les traits presque virils de ce message écrit sur une misérable petite table de prison sont plus fermes, plus sûrs que tous ceux des lettres qui s'envolaient du bureau doré de Trianon; la langue est plus pure, le sentiment plus direct: c'est comme si la tempête intérieure, déchaînée par la mort, déchirait tous les nuages inquiétants qui, pendant si longtemps et de façon si fatale, avaient caché à cette femme tragique la vue de sa propre profondeur. Marie- Antoinette écrit:

(       ) 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Pichenette - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

L'Autre! 20/05/2010 18:18



Coucou pichenette.


C'est un  peu rasoir, surtout à la fin la pauvre. Pour elle, on avait fait l'effort d'installer une double lame sur la guillotine. une qui coupe le poil avant qu'il ne se rétracte et l'autre
qui tranche. La pauvre!


Elle était sur le fil du rasoir.


Bisous



Pichenette 20/05/2010 18:48



Aaaargh! Tu me coupes le sifflet!



Richard 19/05/2010 23:56



Bonjour Pichenette,


Je croule sous ma pile à lire et encore une fois, en plus, tu y mets un pavé !!!!


Mais est-ce cela l'amitié !!!!


Aucune pitié !!!!


Bonne journée Pichenette


Merci pour tous ces plaisirs de lecture !!!



Pichenette 20/05/2010 09:32



Pfff! Comparer Zweig à un pavé!!!! Pourquoi faudrait-il quantifier vulgairement et prosaïquement un bouquin  par un nombre de pages? Celui-ci est juste un peu plus lourd, un peu
plus épais que d'autres bouquins.... Un classique, précieux comme l'amitié!



Fleur de soleil 19/05/2010 20:54



Oh oui, je suis convaincue ! et je l'ai commandé sur mon fameux site d'échange de livres, ça n'a pas trainé ! merci à vous deux.



Pichenette 19/05/2010 21:43



 Fleur de soleil et Marie-Antoinette!



alfapich 19/05/2010 18:06



Fleur de Soleil, si tu aimes Marie Antoinette, tu vas adorer ce bouquin. Non seulement, c'est bien ecrit mais c'est passionnant d'un point de vue historique et psychologique. Bonne lecture.



Pichenette 19/05/2010 20:07



Avec un tel enthousiasme, c'est sûr que tu vas la convaincre!!! c'est chouette! Merci alfagarage



Fleur de soleil 19/05/2010 17:40



Bonjour Pichenette, encore un livre à rajouter à ma pile ! J'aime beaucoup Marie Antoinette, alors si les références historiques de ce livre sont sérieuses, j'en suis ravie.



Pichenette 19/05/2010 20:09



Rajoute! Une  n'est jamais assez grande!



Présentation

  • : Panoramas
  • Panoramas
  • : Mes lectures. La langue française. Français langue étrangère.
  • Contact

Profil

  • Pichenette
  • Professeur de français langue étrangère.
Coach en orthographe.
Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.
  • Professeur de français langue étrangère. Coach en orthographe. Jurée du prix des lecteurs des Ecrivains du Sud.

Vous Cherchez Un Article?

Je Classe Autrement!